DROITURE

Prononciation : droi-tu-r'
Nature : s. f.

1Direction qui ne s'écarte ni à droite ni à gauche. La droiture du chemin. Vieilli en ce sens. En droiture, loc. adv. Directement, en droite ligne.
Combien voulez-vous pour me mener en droiture à Venise ? , VOLT. , Cand. 19
Je prends le parti de t'envoyer cette lettre en droiture à Genève , J. J. ROUSS. , Hél. V, 13
Fig.
Tout est bon et va en droiture , BOSSUET , Lett. quiét. 296
Les espérances de négocier en droiture avec les Persans s'évanouirent , VOLT. , Russie, II, 12
La locution en droiture est en usage, bien que droiture au sens propre ait vieilli. Terme de graveur. Taille roide, longue et mal contournée.
2État d'un esprit droit et judicieux. Force et droiture d'esprit.
Il sentit par la droiture de son esprit que cet art de prédire [astrologie] ne pouvait être que chimérique, et il craignit par délicatesse de religion que les succès ne fussent la punition de ceux qui réussissaient , FONTEN. , Cassini.
3État d'une âme droite et loyale. Agir avec droiture. La droiture du coeur.
Cacher un grand fonds de perfidie sous des apparences de droiture , BOUHOURS , d'Aubusson, liv. II, dans RICHELET
Il faut faire une déduction équivalente à tout cela comme d'un temps perdu ; en quoi il faut user d'une grande droiture , VAUBAN. , Dîme, p. 92
Une âme sans droiture, sans vérité , MASS. , Av. Jugement.
M. le duc de Berry avait de la droiture ; il ne se doutait seulement pas ni de fausseté ni d'artifice , SAINT-SIMON , 294, 23
Ô mes héros ! coeurs faits pour la droiture, Faits pour l'amour, la sagesse et la paix ! , MALFIL. , Narcisse, ch. I
Un mortel généreux connaît mal l'imposture ; Aisément dans un autre il croit voir sa droiture , DUCIS , Macbeth, I, 1
XIIe s.
Vamque pitié, douce dame, et droiture , Couci, X
Las ! chascun chante, et je plor et souspir, Et si n'est pas droiture ne raisons , ib. XII
Amors, amors, je muir [meurs] et sans droiture [justice] , ib.
p. 126. De sainte iglise en puet la dreiture [les droits] perir, Et as clers et as lais puet à perte venir , Th. le mart. 60
XIIIe s.
Si vous prie, biaus niés [beau neveu], que vous m'aidiés ma droiture à garder , Chron. de Rains, 171
Et puis apriès la daumique [dalmatique] en quoi on lit l'Evangile, qui doitiestre blance et senefie droiture , ib. p. 104
Renart s'en va grant aleüre ; Li levrier viegnent à droiture , Ren. 8098
....[Il] mis aroit à sa droiture Le grant orguel qui le fait reveler [rebeller, révolter], Et en verroit [viendrait] plustost à repentance , Poésies mss. t. III, p. 1287, dans LACURNE
D'amors est itel la droiture, Et fu, et tosjors sera ; Cuer qui en li maint [demeure] et dure, S'il est bon, mels [mieux] en vaudra , ib. t. II, p. 579
S'on n'en rent au sengneur aucune de ses droitures, ch'est à savoir chens [cens], rentes ou redevances , BEAUMANOIR , XXIV, 8
Car quant dant Denier [l'argent] vient en place, Droiture faut, droiture efface , RUTEB. , 222
Li commandement de droit sont cist : Vivre honestement, garder soi de grever autrui, rendre à chascun sa droiture , le Conseil de PIERRE DE FONT. 477
XVe s.
Il faisoit lever les rentes, les tonlieux [impôts], les vinages, les droitures et toutes les revenues que.... , FROISS. , I, I, 65
Adonc firent au corps toutes ses droictures honnorablement comme il appartenoit à ung roy, et l'enterrerent leans , Lancelot du lac, t. III, f° 113
XVIe s.
Ce me semble contre droicture [équité] , J. MAROT , V, 300
Pour reparer l'offense très amere, Qu'Eve commist contre toute droicture.... , J. MAROT , V, 334
Par le feu et violence des coings nous ramenons un bois tortu à sa droictre , MONT. , IV, 204
Droit 1 ; provenç. dreitura, dretura, drechura ; espagn. derechura ; portug. direitura ; ital. drittura, dirittura. DROITURE. Ajoutez : - REM. Au sens d'état d'une âme droite et loyale, Mme de Sévigné a dit droitures, au pluriel : Les ruses de ceux-ci [les Fourbin], les droitures des autres [les Grignan], à Guitaut, avril ou mai 1674.