DRILLER

Prononciation : dri-llé, ll mouillées
Nature : v. n.

Courir, aller vite et légèrement.
Voyez comme il drille , Académie, édit. de 1718
Toute la cour drille vers la Guienne , SCARRON , dans RICHELET
Je m'en vais tout de bon promptement t'étriller, Si tu ne fuis bien vite et ne pense à driller , Hist. du théâtre français, t. X, p. 117, dans LACURNE Tombé en désuétude.
XVIe s.
Il sembloit voir une armée drillante de fourmis qui porte et traisne en sa fourmilliere tout ce qu'elle trouve , CARLOIX , V, 4
L'origine en paraît être le verbe anglais to drill, qui signifie percer, s'échapper.
Driller avait aussi le sens de briller : Comme le feu dans la fournaise, Enseveli dessous la braise, Drille et flamboye estincelant , R. BELLEAU , Oeuvres, t. I, p. 20, dans LACURNE
On ne voit point au ciel tant d'estoiles flambantes Driller au firmament... , RONS. , 845 (voy. BRILLER 2 ; on a confondu ce briller et driller).