DRESSOIR

Prononciation : drè-soir
Nature : s. m.

1Anciennement, aux XIVe et XVe siècles, étagère sur laquelle on plaçait, dans la salle des festins, les grandes pièces d'orfévrerie ; dans les autres chambres, toutes choses flatteuses à montrer ; et, dans la cuisine, les plats et mets, avant de les porter dans la salle, DE LABORDE. 2Aujourd'hui, armoire sans portes où l'on range la vaisselle, et les objets dont on se sert à tout instant dans une cuisine. Buffet pour faire égoutter les plats, les assiettes. 3Petit outil de fer creux qui sert aux filassiers pour redresser les dents d'un séran. Instrument pour dresser la feuille d'étain d'une glace. Plaque de fer pour dresser les pierres de graveur. Plaque de fer servant au polissage des diamants. Sorte de banc pour dresser des échalas. 4Terme de jardinier. Planche longue de 1m, 30 et large de 0m, 20, munie, au milieu, d'un manche avec lequel les jardiniers maraîchers bordent le terreau sur leurs couches. XIVe s.
Deux dreçoirs mis es chambres du roi [au Louvre] , DE LABORDE , Émaux, p. 256
Un drechoir fermant à clef , DE LABORDE , ib. p. 257
Dresser ; picard, drèche, dréchoir ; Berry, dressoué, dersoué, buffet, étagère.