DRAME

Prononciation : dra-m'
Nature : s. m.

1Toute pièce de théâtre soit tragique, soit comique. Les drames de Shakspeare. Les drames de Victor Hugo. Drame lyrique, opéra. 2En un sens plus restreint, pièce de théâtre en vers ou en prose et d'un genre mixte entre la tragédie et la comédie. Drame historique. C'est dans la première moitié du XVIIIe siècle qu'on a commencé à faire des drames ; un des premiers est le Préjugé à la mode de la Chaussée.
Vous iniuriez toujours notre pauvre siècle. - Pardon de la liberté ; qu'a-t-il produit pour qu'on le loue ? sottises de toute espèce, la liberté de penser, l'attraction, l'électricité, le tolérantisme, l'inoculation, le quinquina, l'encyclopédie et les drames , BEAUMARCH. , Barbier de Séville, I, 3
J'eus la faiblesse de vous présenter en différents temps deux tristes drames ; production monstrueuse, comme on sait ; car, entre la tragédie et la comédie, on n'ignore plus qu'il n'existe rien , BEAUMARCH. , ib. Préface
3Fig. Suite d'événements qui émeuvent, qui touchent.
De la grotte en lisant je refais le chemin ; Du drame de ses jours [de Jocelyn] j'explore le théâtre , LAMART. , Joc. Épil. I
Nous avons devant les yeux les restes d'un drame [débris, dans un terrain géologique, d'un animal dévoré par un autre] qui s'est passé depuis si longtemps, que personne ne saurait compter le nombre des siècles qui nous en séparent , Presse scientifique, 1863, t. I, p. 18
Dramatique est un néologisme du XVIIe siècle, et drame n'est dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1762 ; au sens figuré, il est encore plus récent. Du grec, drame, proprement action de faire (voy. DRASTIQUE). DRAME. 1Ajoutez :
Les régents de collége y faisaient représenter par leurs écoliers des drames, des pièces de théâtre fades.... , LESAGE , Diable boit. VII