DOUZE

Prononciation : dou-z'
Nature : adj. numéral invariable.

1Dix et deux. Douze francs. Les douze apôtres. Six multiplié par deux fait douze.
Dans les derniers moments où il ne connaissait plus aucun de ceux qui étaient autour de son lit, quelqu'un, pour faire une expérience philosophique, s'avisa de lui demander quel était le carré de douze ; il répondit dans l'instant et apparemment sans savoir qu'il répondait, cent quarante-quatre , FONTEN. , Lagny. Absolument. Les douze, les douze apôtres. Alors l'un des douze, appelé Judas Iscariote, s'en alla trouver le prince des prêtres. Le comité des douze, conseil composé de douze personnes, durant la Révolution. En artillerie, une pièce de douze, une pièce dont le boulet pèse douze livres.
2Douzième. Page douze. Chapitre douze. Le numéro douze. Louis douze le père du peuple. Douze pour douzième s'écrit le plus souvent en chiffres arabes ou romains : le numéro 12, Louis XII, le 12 du mois. 3S. m. Le nombre douze. Le produit de douze multiplié par cinq. Au loto et ailleurs, le numéro douze. Ces douze sont peu marqués. Le douze, le douzième jour. Le douze du mois, le douze de la maladie. 4Un in-douze ou, comme on l'écrit d'ordinaire, un in-12, un livre dont chaque feuille forme douze feuillets ou vingt-quatre pages. Au plur. Des in-douze ou des in-12. 5Terme de musique. Douze-quatre, douze-huit, douze-seize, noms de trois espèces de mesures ... quatre temps, où chacun comprend trois noires, ou trois croches, ou trois doubles-croches, et qui s'écrivent 12/4, 12/8, 12/16. Ces dénominations sont peu usitées, parce que la division de chaque temps en deux parties est plus habituelle que la division en trois ; mais les noms sont quelquefois nécessaires. 6Je vous dis et vous douze, espèce de rébus ou de calembourg trivial, jouant sur dis ou dix et douze et signifiant : je vous certifie.
Je vous dis et vous douze que tous ces médecins.... , MOL. , Méd. m. lui, II, 1
XIe s.
Douze serjanz les ont bien conreez , Ch. de Rol. X
XIIe s.
Si combatrai as [avec les] doce conpeignons , Ronc. p. 40
XIIIe s.
Et à cel jor seroient esleus li douze qui l'empereour devoient eslire , VILLEH. , CIX.
Bourguig. doze ; provenç. dotze ; catal. dotse ; espagn. doce ; portug. doze ; ital. dodici ; du latin duodecim, de duo, deux, et decem, dix.