DOUBLON

Prononciation : dou-blon
Nature : s. m.

1Monnaie d'or espagnole valant 20 fr. 38 c., ou 40 fr. 76 c., ou 81 fr. 52 c.
Un jour donc l'animal, qui ne songeait qu'à nuire, Détachait du monceau tantôt quelque doublon, Un jacobus, un ducaton, Et puis quelque noble à la rose , LA FONT. , Fabl. XII, 3
2Terme d'imprimerie. Faute des ouvriers lorsqu'ils composent deux fois le même mot la même phrase. 3Nom, dans quelques cantons, des poulains ou des veaux de deux ans. 4Feuille de tôle ployée en deux. 5S. m. plur. Languettes de métal doublées avant de passer sous le laminoir. XVIe s.
Les François simples paravant, Sont par doublons devenus doubles : Et les doublons tournez en vent, Ou bien en cuivre et rouges doubles , Sat. Mén. p. 173
Une jument laictant avec son poulain ; un doublon doublonné de jument , Coutum. génér. t. II, p. 482
Espagn. doblon, de doble, double ; parce que le doublon n'est pas une monnaie déterminée par elle-même, nlais plutôt le double d'une autre. L'unité étant l'écu de 2 piastres ou 10 fr. 19 c., il y a le doublon de 2 écus, le doublon de 4 écus et celui de 8 écus. DOUBLON. Ajoutez : 6Doublon, doublonne, nom, dans le département du Cher, des moutons ayant plus de deux ans, les Primes d'honneur, p. 368, Paris, 1874. Une bête doublonne, Gloss. aunisien, p. 96. L'Annuaire du Bureau des longitudes signale actuellement (depuis la loi du 26 juin 1864) le doublon espagnol de 26 fr. au pair, et le doublon des îles Philippines de 20 fr. 39. Antérieurement, il y avait le doublon d'Isabelle qui valait 25 fr. 84, et la pièce de 84 fr. 52 était nommée quadruple.