DORMEUR, EUSE

Prononciation : dor-meur, meû-z'
Nature : s. m. et f.

Celui, celle qui dort, qui dort beaucoup, qui aime à dormir.
Étant, comme vous êtes, la meilleure danseuse, la meilleure dormeuse, et la plus éloquente fille du monde , VOIT. , Lett. 54
Le dormeur s'éveilla, tant il en [de son songe] fut surpris , LA FONT. , Fab. XI, 4
Pinuce au même instant Fait le dormeur , LA FONT. , Berc.
J'avais été jusque-là grand dormeur , J. J. ROUSS. , Confess. VI Nom d'un poisson.
XVIe s.
....Les sommeilleux et dormars, puisque l'endormy ne sçauroit ny luy mesme faire son debvoir, ny le faire faire aux autres , LA BOÉTIE , 210
Jamais dormeur ne feit bon gué , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 321
Dormir ; provenç. et espagn. dormidor ; ital. dormitore. DORMEUR. Ajoutez : 2Nom, dans les Côtes-du-Nord, d'un petit crabe, ainsi dit parce qu'il se tient immobile dans les trous où l'on cherche à le prendre.