DONZELLE

Prononciation : don-zè-l'
Nature : s. f.

1Fille ou femme de distinction.
Je devais l'épouser ; mais je ne veux plus d'elle. - Plus de moi ! - Quoi ! Crispin ! - Elle fait la donzelle, Monsieur, et, s'il vous plaît, je ne suis point un sot , HAUTEROCHE , Nobles de prov. II, 3 Cet emploi est tout à fait tombé en désuétude.
2Fille ou femme dont on parle très familièrement.
Lors à bon chat bon rat, et la pauvre donzelle Était pour en avoir profondément dans l'aile , SCARRON , Jodelet, I, 1 Fille ou femme dont on parle légèrement, d'un ton de mépris. Il a quitté sa donzelle.
Quelle donzelle ! L'air précieux n'a pas seulement infecté Paris ; il s'est aussi répandu dans les provinces ; et nos donzelles en ont humé leur bonne part , MOL. , Préc. 1
Ces insatiables donzelles [les harpies] Faisaient la guerre à nos écuelles , SCARRON , Virg. trav. III
3Nom vulgaire d'un poisson, l'ophidie barbue, dite aussi demoiselle. XIIIe s.
Et chevalier et damoiseles, Esquier, bourgois et danseles , Amadas et Ydoine, n° 6987
XVIe s.
L'autheur du jeu vient proposer que le donzel ou la donzelle que l'on a choisy.... , DES ACCORDS , Bigarr. Acrostiches.
Provenç. donzella ; catal. donsella ; espagn. doncella ; ital. donzella ; du bas-latin dominicella, diminutif de domina (voy. DAME). Dans l'anciennne langue on disait doncele ou dancele ; et, au masculin, doncel ou dancel, damoiseau.