DOMPTEUR

Prononciation : don-teur
Nature : s. m.

1Celui qui dompte, qui triomphe.
Ils [ces beaux yeux] seront ravis de voir à leurs pieds le dompteur de Galas [général autrichien], et de faire connaître que celui qui a été le bouclier de toute la France n'aura pu se mettre à couvert de leurs coups , VOIT. , Lett. 68
Clermont, le désespoir du dompteur de la Gaule [César] , CHAPELAIN , Pucelle, VI
Puissent mes vers mériter tant de grâce Que d'être offerts au dompteur des humains [Louis XIV], Accompagnés d'un mot de votre bouche , LA FONT. , Poésies mêlées, LI, À Mme de Fontanges.
Théodose se voyait pour la seconde fois dompteur des tyrans et maître absolu des deux empires , FLÉCH. , Hist. de Théodose, IV, 60 Fig.
Gaul prépare son vaisseau, dompteur des vagues , CHATEAUB. , Gaul, 252
2Celui qui triomphe du caractère sauvage des animaux. Un dompteur de lions. XVe s.
[Les Romains] Attisés de convoitise et d'orgueil pour estre en leur temps les aigles du monde et dompteurs , CHASTELAIN , Chron. des ducs de Bourg. Proesme.
Dompter.