DOMINO

Prononciation : do-mi-no
Nature : s. m.

1Espèce de robe que les prêtres portaient l'hiver par-dessus leur surplis, qui avait une pièce de drap leur couvrant la tête, et qui a servi de premier modèle pour l'habit de bal et de mascarade qui porte ce nom aujourd'hui. Capuchon noir, dit plus souvent camail, que les ecclésiastiques mettent aux offices pendant l'hiver. 2Costume de bal masqué ou costumé qui consiste en une robe avec un capuchon ou camail. Domino noir. Domino rose.
J'ai le même domino que la comtesse, il me prend pour elle , SAURIN , Moeurs du temps, SC. 18 La personne qui porte ce costume. Les dominos étaient nombreux à ce bal masqué. Intriguer un domino. Je remarquai un domino rose.
3Jeu composé de vingt-huit pièces plates d'os ou d'ivoire, recouvertes de bois noir en dessous et marquées en dessus d'un certain nombre de points de touts les combinaisons possibles depuis le double blanc jusqu'au double six. Placer un domino, le mettre à coté d'un autre déjà placé, et qui a sur sa moitié libre exactement le même nombre de points. Faire domino, placer son dernier domino, gagner la partie. On dit elliptiquement domino pour annoncer que l'on fait domino. 4Fruit d'un prunier non greffé, ainsi dit à cause que cette prune est noire. 5Nom d'une espèce d'oiseau du genre gros-bec (coccothraustes punctulata, VIEILL.). Bas-lat. domino, vêtement de tête pour les prêtres, de dominicale dans le sens de coiffure qu'on mettait pour aller communier, de dominus, le Seigneur, l'eucharistie (voy. DOM). Le jeu a été ainsi nommé à cause du revêtement noir que chaque dé porte en dessous. DOMINO. - ÉTYM. Ajoutez : D'après l'Annuaire de l'Eure, 32e année, le jeu de domino vient de ceci : Des moines appartenant au monastère du Mont-Cassin, ayant été mis dans la cellule de pénitence, taillèrent des carrés de bois, y marquèrent des points et en firent un jeu. Sortis de cellule, ils communiquèrent le jeu aux autres moines, et, toutes les fois qu'un des joueurs réussissait à placer tous les dés, il s'écriait benedicamus domino, formule ordinaire aux moines. Ce domino souvent répété devint le nom du jeu. L'Annuaire s'appuie sur une vieille chronique ; mais quelle chronique ? Tant qu'on n'aura cité ni la chronique ni les termes dont elle se sert, l'étymologie susdite reste une simple allégation, suspecte comme toute étymologie anecdotique ; cependant elle a pour elle d'expliquer l'expression faire domino ; car c'est de là qu'il faut partir.