DOMESTIQUER

Prononciation : do-mè-sti-ké
Nature : v. a.

Rendre domestique un animal sauvage. Se domestiquer, v. rèfl. Tel animal se domestique difficilement. XVIe s.
Oyseaulx tant bien faictz et domestiquez, que, partans du chasteau pour s'esbattre es champz, prenoient tout ce que rencontroient , RAB. , Garg. I, 55
Nous ajouterons le ris, afin qu'en le domestiquant chez nous, en puissions estre accommodés , O. DE SERRES , 119
Parquoy il nous faut tenir fermes et ne nous laisser pipper aux escrits et persuasions de ceux qui, après avoir fardé et desguisé l'impieté, la veulent domestiquer avec nous, qui la devons chasser comme un horrible monstre , LANOUE , 137
Ce sont ici les premiers propos qu'ils sement, et après qu'on s'est plus domestiqué avec eux, ils descouvrent davantage les secrets qu'ils n'osent pas si tost mettre en evidence , LANOUE , 501
Il [un chien] se domestiquera avec les autres, et apprendra à aller au couple , SALNOVE , Venerie, p. 264, dans LACURNE
Domestique ; provenç. domesgar, domesjar. Ce mot, qu'on a donné souvent comme un néologisme, remonte au XVIe siècle. DOMESTIQUER. Ajoutez : 2Fig. Adoucir.
Il ne faut autre chose que savoir d'où l'esprit est venu, quelle est cette raison qui domestiquera la rage de ses convoitises , MALH. , Lexique, éd. L. Lalanne. V. réfl. Se domestiquer, être adouci, rendu familier.
La douleur, la pauvreté se domestiquent, aussitôt qu'elles sont arrivées entre ses mains , MALH. , ib.