DOIT ou DOIS

Prononciation : doi ou doî
Nature : s. m.

Petit cours d'eau, terme usité en Normandie, en Bretagne et ailleurs.
Au passage d'un pont ou sur le bord d'un dois , LA FONT. , Lett. XIX. En Normandie on prononce douè.
XIIe s.
[Dans l'été] Que reclarcist li dois en la fontaine, Couci, XIII. Les oreilles sont voie et dois Par où vient jusqu'au cuer la voix , CHRESTIEN DE TROYES , dans LACURNE
Ensement [semblablement] va com loutre par vivier, Quant les poissons fait en la dois mucier , Garin le loh. I, 264
Vindrent jusque al munt del duit del ewe , Rois, 127
XIIIe s.
En tout le monde n'ot si bele, L'iaue est tousdis [toujours] fresche et novele, Qui nuit et jour sourt à grans ondes Par deux doiz creuses et parfondes , la Rose, 1540
Latin, ductus, conduit, de ducere, conduire (voy. DUIRE). Le féminin la dois vient de ductio, conduite, et est un des très rares exemples où la forme française dérivée du nominatif des noms latins en o, onis, nous a été conservée.