DOGME

Prononciation : do-gm'
Nature : s. m.

1Terme de théologie et de philosophie. Point de doctrine établi comme fondamental, incontesté, certain . Les dogmes de la religion. Le dogme de la vie future. Les dogmes de la philosophie cartésienne.
Encore que ces sentiments n'eussent point passé en dogme , BOSSUET , Hist. II, 5
Et par un dogme faux dans nos jours enfanté, Des devoirs du chrétien rayer la charité , BOILEAU , Ép. XI
Malgré l'exemple impur d'une cour despotique [ils] Gardent l'austérité des dogmes du Portique , LEGOUVÉ , Épichar. et Néron, I, 3
Et tant d'écrits savants entassés dans nos murs Ont chargé mon esprit de leurs dogmes obscurs , DELAV. , Paria, II, 2
2Collectivement, le dogme, l'ensemble des dogmes de la religion chrétienne. La formation du dogme. Professeur de dogme. Bossuet fut l'oracle du dogme. XVIe s.
Je suis bien marry que nous n'ayons une douzaine de Laertius [Histoire des philosophes anciens par Diogène Laerce], ou qu'il ne soit plus estendu ou plus entendu ; car je ne considere pas moins curieusement la fortune et la vie de ces grands precepteurs du monde que la diversité de leurs dogmes et fantaisies , MONT. , dans le Dict. de DOCHEZ.
Le grec se traduit par, opinion, pensée, dogme.