DIVORCE

Prononciation : di-vor-s'
Nature : s. m.

1Rupture légale du mariage du vivant des époux. Prononcer le divorce. Le divorce, autorisé par le Code Napoléon, fut aboli dans les premières années de la Restauration.
Il y a cette différence entre le divorce et la répudiation, que le divorce se fait par un consentement mutuel, à l'occasion d'une incompatibilité mutuelle ; au lieu que la répudiation se fait par la volonté et pour l'avantage d'une des deux parties, indépendamment de la volonté et de l'avantage de l'autre , MONTESQ. , Espr. XVI, 15
Le divorce aujourd'hui si commun aux Romains , CORN. , Pomp. II, 1
Régnez ; qui fait les lois peut bien faire un divorce , CORN. , Othon, I, 3
.... Tite fit tôt après De Bérénice à Rome admirer les attraits ; Pour elle avec Martie il avait fait divorce , CORN. , Tite et Bérén. I, 1
Le landgrave, sans faire divorce avec sa femme, en prit une autre , BOSSUET , Avert. 4
Moïse fut le premier qui permit le divorce, à cause de la dureté de coeur des Juifs , LE MAÎTRE , Plaidoyer 8, dans RICHELET
Trop heureux, si bientôt la faveur d'un divorce Me soulageait d'un joug qu'on m'imposa par force , RAC. , Brit. II, 2
2Fig. Séparation.
Une vertu brutale Que son mérite aveugle et qu'un faux jour d'honneur Jette en un tel divorce avec le vrai bonheur , CORN. , Nicom. III, 2
Que le bon soit toujours camarade du beau.... Mais comme le divorce entre eux n'est pas nouveau , LA FONT. , Fabl. VII, 2
Ce divorce avec le monde a été plus de corps que d'esprit , BOURD. , Pensées, t. II, p. 462
L'état de chrétien sur la terre, un état de divorce avec les sens , MASS. , Av. Disp.
Ne devait-il pas exiger de vous un divorce entier et sans retour avec les objets de nos passions ? , MASS. , ib. Communion.
Les paroles et les pensées N'étaient point en divorce encore , LA MOTTE , Fabl. II, 7 Faire divorce avec, renoncer à. Il a fait divorce avec les plaisirs.
Et qu'il est malaisé de faire un plein divorce Avec la douce amorce Que chacun porte au coeur ! , CORN , Imit. I, 3
Avec les faux Romains elle [Rome] a fait plein divorce , CORN , Sertor. III, 2
Il demeure à ces mots sans parole et sans force, Tous ses sens d'avec lui font un soudain divorce , CORN , Attila, V, 6
Rien n'échappe à sa vue, et le sommeil sans force Fait avec sa paupière un éternel divorce , CORN , Tois. d'or, I, 4
Nous y faisons divorce pour un moment avec nos passions , MASS. , Car. Confess.
3Dissension entre parents, amis, etc. Il est en divorce avec tout le monde.
Ils ont assez longtemps joui de nos divorces , CORN. , Hor. I, 4
La ville calmée N'a plus à redouter le divorce intestin Du soldat insolent et du peuple mutin , CORN. , Pomp. IV, 3
L'hymen où je prétends ne peut trouver d'amorces Au milieu d'une ville où règnent les divorces , CORN. , Sertor. IV, 2
Tu mets dans tous mes sens le trouble et le divorce ; Je veux ne t'aimer plus, et n'en ai pas la force , CORN. , Tois. d'or, II, 2
XVIe s.
On appelle heretiques et schismatiques ceux qui, en faisant un divorce en l'Eglise, rompent l'union d'icelle , CALV. , Instit. 839
La felicité de ces freres apporta le divorce [désunion], fondé sur ce que Mahomet le cadet ne voulut point payer de tribut à Hamet son aisné , D'AUB. , Hist. I, 35
Provenç. divorsi ; espagn. divorcio ; ital. divorzio ; du latin divortium, de di.... préfixe, et vertere, tourner (voy. VERSION).