DIVERTISSEMENT

Prononciation : di-vèr-ti-se-man
Nature : s. m.

1Action de divertir, de récréer. Les divertissements du carnaval. Se livrer aux divertissements.
Ils ont pris leur plaisir et leur divertissement de toutes les actions de la vie humaine , BALZ. , liv. VI, lett. 5
Hors des fonctions d'ambassadeur et aux heures de divertissement, il s'entretenait avec les bons livres , BALZ. , Socr. chrét. Disc. 10
Je me prépare désormais à me donner du divertissement et à réparer comme il faut le temps que j'ai perdu , MOL. , Mar. forcé, 4
Il ne manque jamais d'y avoir auprès des personnes des rois un grand nombre de gens qui veillent à faire succéder le divertissement à leurs affaires, et qui observent tout le temps de leur loisir pour leur fournir des plaisirs et des jeux , PASC. , Pensées, IV, 1, éd. Lahure, 1860
La seule chose qui nous console de nos misères est le divertissement, et cependant c'est la plus grande de nos misères, car c'est cela qui nous empêche principalement de songer à nous et qui nous fait perdre insensiblement , PASC. , ib.
On change, cela fait du divertissement , SÉV. , 562
Un lecteur sage fuit un vain amusement, Et veut mettre à profit son divertissement , BOILEAU , Art p. IV
On se gâte le goût pour les divertissements comme pour les viandes ; on s'accoutume tellement aux choses de haut goût, que les viandes communes et simplement assaisonnées deviennent fades et insipides , FÉN. , Éduc. filles, ch. V
Pour moi, j'aurais craint que vous ne vous fussiez donné le divertissement de me prendre par mes propres paroles , FONTEN. , Auguste, Arétin.
2Terme de théâtre. Nom d'intermèdes de danse et de chant dans un opéra. Pièce à divertissements.
J'eus le temps, dans cet intervalle, de faire l'ouverture et le divertissement ; ce divertissement, tel qu'il est gravé, devait être en action d'un bout à l'autre , J. J. ROUSS. , Confess. VIII Terme de musique. Morceau d'un genre facile et léger, composé pour un ou plusieurs instruments. Passages de la fugue d'école qui servent de transitions pour promener le sujet principal dans différents tons.
3Action de détourner, par fraude ou malversation, des effets, des fonds. Le divertissement des deniers publics. XVIe s.
Eux feroyent une saillie, de la ville, avec cinq ou six mille chevaux et quelques harquebusiers, pour troubler et faire un divertissement [diversion] , LANOUE , 451
Jusques à ce que, par ce fourvoyement et divertissement [les pommes d'or jetées à Atalante], l'advantage de la course luy demeura [à Hippomène] , MONT. , III, 294
Divertir.