DIVERGER

Prononciation : di-vèr-jé. Le g prend un e muet quand il est suivi d'un a ou d'un o : nous divergeons, je divergeais
Nature : v. n.

S'écarter de plus en plus l'un de l'autre, en parlant des lignes, des rayons. Ces deux lignes divergent.
Quand le soleil était descendu à l'horizon, ses rayons, brisés par les troncs des arbres, divergeaient dans les ombres de la forêt, en longues gerbes lumineuses , BERN. DE ST-P. , Paul et Virg. Par extension.
Les autres [poissons] se balancent mollement sur les vagues, ou divergent d'un centre commun, comme d'innombrables traits d'or , CHATEAUB. , Génie, I, V, 4
L'obscurité, le doute, ont brisé sa boussole [de la foi], Et laissent diverger au vent de la parole L'encens des nations , LAMART. , Harm. I, 6
Fig. Des opinions qui divergent beaucoup l'une de l'autre.
Diverger ne se trouve dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1835, et divergence, et divergent, à partir de l'édition de 1762. Lat. divergere, de di.... préfixe, et vergere, s'incliner. DIVERGER. - REM. Ajoutez : 2. J. J. Rousseau l'a employé au sens de divaguer ; ce qui n'est pas bon. Pardonnez, monsieur, tout ce radotage à une pauvre tête qui diverge, bat la campagne et se perd à la suite de la moindre idée, Lettre à l'abbé M. 9 fév. 1770.