DIVAN

Prononciation : di-van
Nature : s. m.

1Chambre du conseil d'État de Turquie, qui est dans la seconde cour du sérail. L'assemblée même de ce conseil, présidée par le sultan ou le grand vizir. Le grand vizir est le chef du divan.
Le sultan indigné fit assembler un divan extraordinaire, et y parla lui-même, ce qu'il ne fait que très rarement , VOLT. , Charles XII, 6
Audience donnée par le grand seigneur. Tribunal de justice.
Un troisième vous déférera au petit divan d'une petite province, et vous serez légalement empalé , VOLT. , Dict. phil. Sens commun.
Chancellerie de la Porte. Ministère ottoman.
Pour engager le divan à déclarer la guerre au czar , VOLT. , Russie, I, 19
2Par extension et par plaisanterie.
Quand on fut sûr de la conversion, Le vieux divan [les vieilles nonnes], désarmant sa vengeance, De l'exilé borna la pénitence , GRESSET , Vert-Vert, IV
3Sorte de sofa.
Je me couchai sur un divan dans l'angle de la salle , CHATEAUB. , Itin. 72 Salon garni de coussins.
4Se dit d'une collection de poésies arabes dont chacune s'appelle ghazel. Goethe a composé un recueil de poésies orientales qu'il a nommé divan. Arabe, diouân, conseil, recueil de poésies.