DISTRICT

Prononciation : di-strik' ; prononciation mal fixée : les uns disent di-strikt', en prononçant toutes les consonnes
Nature : s. m.

1Terme de pratique ancienne. Étendue d'une juridiction. Un juge ne peut juger hors de son district. Fig. Cela n'est pas de mon district, cela n'est pas de ma compétence. 2Subdivision de département établie par la loi du 22 décembre 1789. Les districts étaient moins étendus que les arrondissements actuels. Le directoire du district. Par extension, un territoire quelconque d'une étendue limitée.
Un petit district, qui y avait conservé son indépendance, la conserve encore ; ce canton fortuné.... , RAYNAL , Hist. phil. III, 27
3Par analogie, compartiment. Les différents districts de la nature.
M. Polier était profondément versé dans toutes les sciences qui étaient proprement l'objet de sa vocation et dont le district est si étendu ; il n'y en avait aucune sur laquelle il ne fût instruit , TISSOT , Santé des gens de lettres, p. 76, édit. Techener. Département, charge.
Le poste n'était pas mauvais, parce qu'ayant le district des pansements et des drogues, je vendais souvent aux hommes de bonnes médecines de cheval , BEAUMARCHAIS , Barb. de Sév. I, 2
XIIIe s.
Bours et chastiaux et viles, fermetés et destrois , Berte, LXI
XVIe s.
Ils se disoient des environs du distric de Gibraltar , CARL. , V, 21
Voy. DÉTROIT.