DISTRIBUER

Prononciation : di-stri-bu-é
Nature : v. a.

1Répartir, partager entre, dispenser. Distribuer des aumônes, une somme d'argent. Ces rares talents qui sont distribués aux hommes extraordinaires. Distribuer des annonces aux passants.
Si pour distribuer et le prix et les peines , ROTROU , Bélis. V, 5
Il [Cyrus] ne prodiguait pas les grâces, il les distribuait , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. IV, p. 166
Le public, qui laisse assez paisiblement les mathématiciens (dont il ne connaît que les noms) régler les rangs entre eux et se distribuer la gloire à leur gré, n'eut pas la même indulgence pour un géomètre, littérateur et philosophe , CONDORCET , d'Alembert. Distribuer un travail entre des ouvriers. Répandre en divisant. Ces conduits distribuent l'eau dans les différents quartiers de la ville.
2Terme de jurisprudence. Distribuer un procès, commettre un juge pour l'examiner. 3Diviser en disposant en un certain ordre. Cet auteur a distribué avec art toutes les parties de son sujet. Distribuer avec goût les ornements d'un édifice.
Servius qui avait distribué les citoyens en six classes , MONTESQ. , Esp. XI, 19
Il y a un art inspiré par le bon goût dans la manière de distribuer les images , DIDER. , Salon de 1767, t. XIV, dans POUGENS
Il remplissait toutes les parties des instruments ou de la voix, distribuant des traits de mélodie et d'harmonie, ainsi qu'un peintre habile aurait distribué sur la toile les couleurs et les ombres pour en composer son tableau , MARMONT. , Mém. X Distribuer un appartement, en disposer les pièces selon certains usages.
4Terme d'imprimerie. Distribuer les lettres, et, absolument, distribuer, répartir dans les cassetins les différents caractères après le tirage. Distribuer les balles, répartir l'encre bien également sur la surface des cuirs. On dit dans le même sens distribuer le rouleau. 5Appliquer, en parlant de coups, de horions. Distribuer des coups de poing, des bourrades.
C'était [le pape Jules Il] un vieux soldat turbulent qui aimait la guerre comme un fou, toujours à cheval, toujours le casque en tête, distribuant des bénédictions et des coups de sabre , VOLT. , Amabed, 17e lettre.
6Se distribuer, v. réfl. Être distribué, réparti. Le médiateur par qui se distribuent les bienfaits. Être répandu par des canaux ou des routes réglées. Le sang se distribue du coeur dans les artères. XIVe s.
Leur distribuant les terres que l'en avoit tolues [enlevées] aus anemis , BERCHEURE , f° 22, verso.
Il distribuoient les champs, vingnes, mesons à ceux qui là vouloient aler demourer , BERCHEURE , f° 2
Mal distribuer ce qui doit estre donné pour Dieu , Ménagier, I, 3
Et est manifeste que un homme ne peut pas bien convivre avecques grant multitude familiairement, ne soy distribuer entre tant de gens , ORESME , Eth. 287
Affin qu'il puissent justement distribuer les honneurs et les paines , ORESME , ib. 47
XVIe s.
Si tost qu'ilz estoient arrivez à l'aage de sept ans, il les prenoit et les distribuoit par trouppes pour les faire nourrir ensemble , AMYOT , Lyc. 33
Provenç. et espagn. distribuir ; ital. distribuire ; du latin distribuere, de dis.... préfixe, et tribuere, accorder (voy. TRIBUT).