DISTANCE

Prononciation : di-stan-s'
Nature : s. f.

1Espace qui sépare un lieu d'un autre. La distance de Paris à Versailles est de dix-huit kilomètres. Il parcourut rapidement cette longue distance.
Mais comme assez souvent la distance des lieux Affaiblit dans le coeur ce qu'elle cache aux yeux , CORN. , Tois. d'or, II, 1
Nous sommes trop éloignés ou trop proches pour être dans la distance qu'il faut pour en faire un juste discernement , LA BRUY. , Disc. s. Théophr.
Ils l'avaient accompagné jusqu'à une certaine distance de la caverne , FÉNEL. , Tél. XVIII
Tunnebrige est à la même distance de Londres que Fontainebleau est de Paris , HAMILT. , Gramm. 10
Dans cette vaste domination, des courriers placés de distance en distance instruisaient rapidement la cour de tout ce qui arrivait dans les provinces les plus reculées , RAYNAL , Hist. phil. VI, 9
Le temps, qui accroît les forces, abrége les distances , RAYNAL , ib. VII, 18
Entre nous l'Océan mit en vain sa distance , C. DELAV. , Paria, II, 1 Terme de droit. Distance légale, éloignement en raison duquel les délais de justice sont calculés. Chaque distance de trois myriamètres augmente ces délais d'un jour. Terme d'art militaire. L'espace laissé entre les rangs ou les subdivisions d'une colonne, par opposition à l'intervalle qui est l'espace qui isole les groupes principaux d'une ligne de bataille. Terme d'astronomie. Distance apparente de deux astres, angle sous lequel on voit de la terre l'espace qui est entre eux. Distance polaire, zénithale d'un astre, la distance angulaire de cet astre au pôle, au zénith. Terme d'architecture. Point de distance, point d'où il faut considérer l'élévation d'un édifice pour en bien saisir l'ensemble. Terme de perspective. Point de distance, point de concours à l'horizon sous un angle de 45 degrés. Distance explosive, le plus grand intervalle qui puisse exister entre un corps conducteur électrisé et un corps à l'état neutre qui en soutire l'électricité par étincelle. Tenir à distance, empêcher d'approcher. Le général tenait toujours l'ennemi à distance.
Tenez-le toujours à quelque distance de votre personne , J. J. ROUSS. , Ém. v.
Fig. Tenir à distance, repousser la familiarité par une réserve calculée.
Je puis l'instruire au moins combien sa confidence Entre un sujet et lui doit laisser de distance , RAC. , Brit. I, 2
2Intervalle qui sépare dans le temps. La distance entre l'établissement de l'empire à Rome et sa chute est d'environ quatre siècles et demi. Ceux que la distance des temps et des lieux éloigne de nos regards. 3Fig. La distance qu'il y a entre vouloir et faire.
De le croire à l'aimer la distance est petite , CORN. , le Ment. IV, 9
Vous savez combien votre naissance Entre l'empire et vous avait mis de distance , RAC. , Brit. IV, 2
Ce rang entre elle et vous met-il tant de distance ? , RAC. , Bérén. I, 1
La distance qu'il y a de l'honnête homme à l'habile homme s'affaiblit de jour à autre , LA BRUY. , XII
Des distances l'amour peut rire, L'amitié n'en supporte point , BÉRANG. , Cons. de Lise.
On dit : la distance des lieux ; la distance d'un lieu à un autre ; la distance entre ces deux lieux. XIIIe s.
Si font bien diverses distances, Sans mireors, grans descevances, Sembler choses entr'eus lointaines Estre conjointes et prochaines , la Rose, 18409
XVIe s.
Sylla les alla charger en ce trouble, ayant passé en diligence ce qu'il y avait de distance entre les deux armées , AMYOT , Sylla, 40
Ce que je veux et ce que je merite Sont separés de si longue distance Que mes faveurs et ma force petite Font l'un à l'autre ennuy et resistance , ST-GEL. , 131
Provenç. et espagn. distancia ; ital. distanzia ; du latin distantia, de distans, distant.