DISSONANCE

Prononciation : di-sso-nan-s'
Nature : s. f.

1Réunion de sons qui ne s'accordent pas, qui ne vont pas ensemble, qui font à l'oreille un effet désagréable. Par analogie. Certaines couleurs jointes forment comme une dissonance pour les yeux. 2Dissonance dans le style, mélange disparate de formes. Terme de grammaire. Réunion de plusieurs syllabes dures. 3Terme de musique. Accord dissonant, c'est-à-dire composé de notes qui, prises ensemble, forment un son composé agréable, mais qui demande pourtant à se résoudre sur un autre. Dans l'accord sol si ré fa, cette septième fa est une dissonance qui appelle l'accord parfait ut sol mi pour s'y résoudre. Préparer une dissonance, faire entendre la même note comme consonnance dans un accord précédent. Résoudre une dissonance, la faire descendre diatoniquement sur une consonnance. Sauver une dissonance, la préparer et surtout la résoudre. Fig. Sauver une dissonance, faire disparaître quelque difficulté.
Vous avez lésiné sur les frais ; et, dans l'harmonie du bon ordre, un mariage inégal, un jugement inique, un passe-droit évident sont des dissonances qu'on doit toujours préparer et sauver par l'accord parfait de l'or , BEAUMARCHAIS , Barbier de Sév. II, 8
Dissonance majeure, celle qui se sauve en montant. Dissonance mineure, celle qui se sauve en descendant. Dissonance propre, celle qui est soumise à la préparation ; dissonance impropre, celle qui n'y est pas soumise.
En mettant deux n dans sonner, sonnant, résonnance, consonnance, etc. on ne conçoit pas ce qui a porté l'Académie à n'en mettre qu'une dans dissonance, dissonant, dissoner, LEGOARANT. Lat. dissonantia, de dissonans, dissonant.