DISSIMULER

Prononciation : di-ssi-mu-lé
Nature : v. a.

1Ne pas laisser apercevoir ce qu'on a dans l'âme. Dissimuler sa haine. Il dissimula sa joie.
Dissimulez, Seigneur, cet aveugle courroux , RAC. , Esth. III, 1 Absolument. Il ne sait pas l'art de dissimuler.
Qui ne sait pas dissimuler ne sait pas régner , Parole de Louis XI
Dissimulez, seigneur, c'est tout ce que je veux , RAC. , Andr. III, 1
On peut bien dissimuler un peu pour rendre service à ses amis , MAINTENON , Lett. à Mme de St Géran, 2 févr. 1687
Hors dix ou douze amis, à qui je puis parler, Avec toute la cour je vais dissimuler , VOLT. , Indiscr. 2
2Cacher, taire. On lui dissimula son malheur.
C'est en ces actions dont l'honneur est blessé, Qu'un père tel que vous se montre intéressé.... Lui-même il y prend part lorsqu'il les dissimule , CORN. , Hor. V, 1
Et lorsqu'on dissimule un crime domestique , CORN. , Poly. III, 5 Dissimuler une partie de sa fortune, son actif. Se dissimuler quelque chose à soi-même, ne pas s'avouer, ne pas reconnaître une chose. Je ne me dissimule pas le danger où je suis. Il se dissimula longtemps sa faiblesse.
3Paraître ne pas remarquer, ne pas ressentir. Dissimuler un affront, une injustice.
.... Que Rome dissimule Ce que dès sa naissance elle vit en Romule , CORN. , Hor. V, 3
Il dissimule les mauvais offices , LA BRUY. , VIII
Asdrubal aima mieux dissimuler de petites injures que de s'attirer une guerre ouverte et déclarée , VERTOT , Révol. rom. IX, p. 372 Absolument.
Théodose était informé de ces désordres et dissimulait sagement jusqu'à ce qu'il fût en état d'y remédier , FLÉCH. , Hist. de Théodose, II, 21
4Rendre moins apparent. Cette robe dissimule les défauts de la taille. 5Se dissimuler, v. réfl. Être dissimulé, caché. L'amour ne peut se dissimuler longtemps. Familièrement. Ne pas se laisser voir, se cacher, en parlant des personnes. Il se dissimula au milieu de la foule. Se retirer d'un salon sans bruit, de manière que personne ne se dérange. Dissimuler suivi de que veut le subjonctif : il dissimula qu'il eût eu part à cette affaire. Ne pas dissimuler veut l'indicatif : je ne dissimule pas que j'ai changé d'avis ; ou le subjonctif avec ne : je ne dissimule pas qu'il n'en soit ainsi. Ne pas se dissimuler veut le subjonctif ou l'indicatif : je ne me dissimule pas que mes sentiments ont beaucoup changé, ou n'aient beaucoup changé. Le subjonctif n'est employé que quand il est lui-même précédé de la particule ne qui paraît bien être la cause prochaine de ce mode. NE PAS DISSIMULER, NE PAS SE DISSIMULER. Je ne dissimule pas veut dire je ne cherche pas à cacher : je ne dissimule pas qu'il en est ainsi. Je ne me dissimule pas veut dire je ne me fais pas illusion, je conçois sans pouvoir en douter : je ne me dissimule pas qu'il en est ainsi. XIVe s.
Servius se est asis en la sée royal, et aucuns jugemens a determiné ; les autres il a remis au jugement du roy, et a dissimulé qu'il s'en conseilleroit ovecques lui , BERCHEURE , f° 21, recto.
Il dissimuloient leur injures , BERCHEURE , f° 62, verso.
XVe s.
Le chevalier dissimula au mieux qu'il put, et se departit de la presence des seigneurs , FROISS. , II, II, 45
Es grans cours fault souvent faire le sourt, Qu'on ne voit rien et qu'on ne scet parler, Faire plaisir, soufrir, dissimuler , E. DESCHAMPS , De la manière d'estre à la cour.
Et disoient aucuns que dissimuler estoit un rain [rameau] de trahison , CHRIST. DE PISAN , Hist. de Charles V, III, 26
Et allant en cet habit dissimulé, il fut prins par ung appellé Robinet le Beuf , COMM. , V, 7
S'il n'y a matiere, ilz [les juges] trouvent la façon de dissimuler à ouyr les parties et les tesmoings pour tenir la personne et destruire en despense , COMM. , V, 18
XVIe s.
Et d'autant plus se declara après sa mort [d'un homme], qu'elle s'estoit dissimulée durant sa vie , MARG. , Nouv. IX
Et quelquefois alloit par villes en habit dissimulé, pour mieux entendre la verité de toutes sortes d'affaires , DESPER. , Contes, VI
S'il eust pu dissimuler que le prince de Condé avoit eu part à la conjuration.... , CASTELNAU , 19
Le roy, après l'avoir reconforté de sa maladie, qui toutesfois estoit dissimulée [simulée] , M. DU BELL. , 84
Il en fut toujours, tant qu'il vescut, amoureux, et ne le dissimuloit pas, encor qu'il fut hors d'aage d'estre aimé , AMYOT , Sylla, 72
Pour retenir un amant en servage, Il faut aimer et non dissimuler [feindre] , RONS. , 218
En vain elle dissimule Ne sentir le mal qui croist ; Sa flame, qui son coeur brusle, Claire au visage apparoist , RONS. , 491
J'aime mieulx estre importun et indiscret que flatteur et dissimulé , MONT. , III, 53
Lat. dissimulare, de dis.... préfixe, et simulare (voy. SIMULER). La plus ancienne forme était dissembler, d'où l'anglais dissembler, celui qui dissimule.