dissequer

Prononciation : di-ssé-ké. La syllabe sé prend un accent grave quand elle est suivie d'une syllabe muette : je dissè
Nature : v. a.

1Terme d'anatomie. Ouvrir, diviser les parties d'un cadavre ou d'une plante pour en étudier la structure. La partie fut disséquée avec soin.
On a disséqué les plantes, les animaux, et, si l'on veut, la lumière ; on a analysé l'air ; en connaissons-nous mieux la structure intime des plantes et des animaux ? , BONNET , Palingén. 12e partie, ch. 4
Vain espoir ! s'écriera le troupeau d'Épicure, Et celui dont la main, disséquant la nature, Dans un coin du cerveau nouvellement décrit, Voit penser la matière et végéter l'esprit , LAMART. , Médit. I, 5 Absolument. Il dissèque bien. Se piquer en disséquant.
2Fig. Disséquer un ouvrage d'esprit, en faire une analyse minutieuse pour le critiquer. Lat. dissecare, de dis.... préfixe, et secare, couper (voy. SECTION).