DISPROPORTION

Prononciation : di-spro-por-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Défaul de proportion entre deux ou plusieurs choses.
Il y avait trop de disproportion entre la corruption et la beauté , BOSSUET , I, Prof. 2
Toute la nature est pleine de convenances et de disconvenances, de proportions et de disproportions selon lesquelles les choses s'ajustent ensemble ou se repoussent l'une l'autre , BOSSUET , Connaiss. V, 2
Si l'on ne le voyait de ses propres yeux, pourrait-on jamais s'imaginer l'étrange disproportion que le plus ou le moins de pièces de monnaie met entre les hommes ? , LA BRUY. , VI
C'est dans la disproportion de nos désirs et de nos facultés que consiste notre misère , J. J. ROUSS. , Ém. II
2Disproportion se dit aussi dans le même sens en n'énonçant qu'un seul terme de la comparaison et en omettant l'autre ou les autres. Une disproportion de fortune.
La grande disproportion d'âge et l'extrême répugnance de la jeune personne me firent concourir avec la mère à détourner ce mariage , J. J. ROUSS. , Confess. XI
Je ne reconnais point de disproportion ; La nature et l'amour ne l'ont jamais admise , LA CHAUSSÉE , Gouvern. V, 5 Disproportion du corps, se dit du corps d'une personne, d'un animal dont toutes les parties n'ont pas entre elles la proportion convenable.
XVIe s.
S'ils consideroyent bien la disproportion qu'il y a de la vertu antique à la moderne, ils seroyent plus retenus , LANOUE , 354
Ma haulteur [d'un roi] m'a mis hors du commerce des hommes ; il y a trop de disparité et de disproportion , MONT. , I, 334
Dis.... préfixe, dans le sens négatif, et proportion.