DISJONCTION

Prononciation : dis'-jon-ksion ; en vers, de quatre syllabes
Nature : s. f.

1Séparation de deux choses qui étaient jointes. La disjonction de deux planches. Terme de tératologie. Anomalie par disjonction, anomalie caractérisée par la séparation de parties ordinairement continues. 2Terme de rhétorique. Sorte d'ellipse par laquelle on supprime, pour obtenir plus de rapidité, les conjonctions copulatives qui seraient naturellement exigées, comme dans ce vers de Boileau : Le faux est toujours fade, ennuyeux, languissant. 3Terme de procédure. Séparation de deux instances, de deux procédures. XVIe s.
Nature ne se sert d'autre moyen pour detruire et ruiner toutes les creatures, que de discorde et disjonction , YVER , p. 556
Le chirurgien est deceu, estimant qu'il y ait luxation, et non disjonction de l'epiphyse dudit os , PARÉ , XIII, 21
Lat. disjunctio, de disjunctum, supin de disjungere, disjoindre.