DISCONTINUER

Prononciation : di-skon-ti-nu-é

1V. a. Interrompre une chose commencée. Les pluies ayant commencé, on discontinua le siége.
L'artillerie ayant fait peu d'effet à Crecy, on en avait discontinué l'usage , VOLT. , Moeurs, 76
Tout d'un coup il me fit entendre que Mme Dupuis trouvait mes visites trop fréquentes et me priait de les discontinuer , J. J. ROUSS. , Confess. VII
2V. n. Il a discontinué de travailler. La pluie a discontinué.
Jean Hus n'a jamais discontinué de dire la messe , BOSSUET , Déf. comm.
Je pourrais vous en parler un mois de suite sans discontinuer , VOLT. , Dial. VIII, 1
3Se discontinuer, v. réfl. Être discontinué. Le débarquement se discontinua, à cause du changement du vent. XIVe s.
Quant les maris voient qu'elles discontinuent leur service.... , Ménagier, 1, 7
XVIe s.
Laquelle penible diligence, discontinuée pour peu que ce fust, precederoit de bien près la mort certaine des arbres , O. DE SERRES , 806
Et ce fut là qu'il commença à se reposer un peu de ses travaux qui n'avoient pas discontinué depuis l'age de quinze ans , D'AUB. , Vie, XCIV
Pour ne discontinuer une affaire d'importance , MONT. , II, 43
Dis.... préfixe, et continuer.