DISCONTINUATION

Prononciation : di-skon-ti-nu-a-sion
Nature : s. f.

État de qui est discontinu ; action de discontinuer. La discontinuation des travaux.
Les actions généreuses de mes aïeux, qui se montraient à tout le monde sans discontinuation, faisaient même confesser leur noblesse à l'envie , Francion, liv. IV, p. 164
Une suite de fruits qui soit si bien entendue que, sans discontinuation, on puisse espérer d'en avoir l'été, l'automne et l'hiver , LA QUINTINYE , Jardins, Préface, p. XLII
XIVe s.
L'un après l'autre sans discontinuaction , ORESME , Thèse de MEUNIER.
XVIe s.
C'est alors que les peres doyvent plus prendre garde qu'il n'y ait discontinuation à ce qui ne se peut former qu'en se continuant , LANOUE , 114
La discontinuation des fortifications commencées par son predecesseur , D'AUB. , Hist. I, 342
Discontinuer.