DINDE

Prononciation : din-d'
Nature : s. f.

1La femelle du dindon. Fig. et familièrement. C'est une dinde, une grande dinde, c'est une femme sans intelligence. Il se dit aussi, sans distinction de sexe, du poulet d'Inde.
Jamais je n'ai mangé ni de meilleures perdrix ni des dindes si succulentes ni des truffes si parfumées , MARMONTEL , Mém. II
2S. m. Par abus. Dindon, coq d'Inde. Un gros dinde. XVIe s.
Celui a bien rencontré, qui compare la despence des d'Indars et d'Indes à celle des mulets , O. DE SERRES , 365
Quelle que soit la poule couvante les oeufs de d'Inde, pour le naturel des oeufs, emploiera à les esclorre environ un mois , O. DE SERRES , 365
L'importun piolement des dindes , O. DE SERRES , 367
De et Inde (Amérique ; l'Amérique fut d'abord nommée Inde), à cause de la patrie de ces oiseaux. On a dit d'abord un coq d'Inde, une poule d'Inde, un poulet d'Inde ; ensuite, supprimant les mots coq, poule ou poulet, on a dit un dinde, et une dinde. DINDE. - ÉTYM. Ajoutez : Buffon dit : Histoire natur. Dindon : " Nous ne voyons pas qu'il en soit fait mention dans aucun ouvrage moderne écrit avant la découverte de l'Amérique. Une tradition populaire fixa dès le XVIe siècle, sous François 1er, l'époque de leur première apparition en France. " Cette opinion, que j'ai suivie dans le Dictionnaire, est combattue par ce texte-ci : À v varlets qui ont apporté à Dijon du païs d'Artois gelines d'Inde, pour doy (sic) à eulx fait par Madame, par mandement de madite dame senz quictance, donné XII de novembre MCCCC IIIIXX et V, X francs, Compte du receveur général Amiot Arnaud, conservé aux archives départementales de la Côte-d'Or, sous le n° B 1462. Le président Bouhier, Souvenirs, p. 88, qui cite ce texte, met 1385 ; mais il y a 1485 dans la copie que M. l'archiviste de la Côte-d'Or a bien voulu m'envoyer. L'année 1485 est antérieure à la découverte de l'Amérique ; et dès lors il y avait en Artois des gelines d'Inde. Toutefois on peut penser que le dindon, qui abonde en Amérique à l'état sauvage, fut apporté en Europe ; et alors on oublia que des gelines d'Inde étaient venues longtemps avant le XVIe siècle en Occident, de l'Asie sans doute.