DILATATION

Prononciation : di-la-ta-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Action de dilater. La dilatation d'un ballon par l'introduction du gaz hydrogène.
La poitrine et le poumon ont un mouvement de dilatation et de contraction qui commence dès que l'enfant est sorti du sein de sa mère , MAIRAN , Éloges, Bremand.
2Terme de chirurgie. Agrandissement contre nature d'un canal ou d'une ouverture, comme dans les anévrismes, les varices. Procédé opératoire qui a pour but d'augmenter ou de rétablir le calibre d'un canal, d'entretenir le trajet de certaines fistules. 3Augmentation dans tous les sens qu'éprouvent, sans changer de constitution, les corps qui sont soumis à l'action de la chaleur. 4Fig. Terme mystique. Expansion du coeur.
Il faut recevoir ces dons de Dieu avec dilatation , BOSSUET , Lett. abb. 140
La personne dont vous me parlez doit marcher en dilatation , BOSSUET , Lett. Corn. 112
XIVe s.
Pour ce que el [l'artère] soit plus tost obeissant au pomon à dilatation et à constriction en portant le froit air au cuer , H. DE MONDEVILLE , f° 24
XVIe s.
Ils disent que ce sont certaines pointures d'aiguillons, et certaines contractions et dilatations qui reçoivent plus ou moins par raison , AMYOT , De la vertu morale, 23
Par la dilatation du coeur et des arteres, l'esprit vital, par l'air ambiant attiré, est nourri , PARÉ , Introd. 8
Provenç. dilatacio : espagn. dilatacion ; ital. dilatazione ; du latin dilatationem, de dilatare, dilater. DILATATION. Ajoutez : 5Action d'élargir, de rendre plus large.
La souplesse des reins, la dilatation des épaules et l'affermissement des reins , MALH. , Lexique, éd. L. Lalanne.