DIGRESSION

Prononciation : di-grè-sion ; en vers, de quatre syllabes
Nature : s. f.

1Terme d'astronomie. Écartement apparent des planètes par rapport au soleil.
L'étendue des plus grandes digressions ou de ses plus grands écarts de chaque côté du soleil, varie depuis dix-huit jusqu'à trente-deux degrés , LAPLACE , Expos. I, 5
2Ce qui dans un discours s'éloigne du sujet. Faire une digression, une longue digression.
Mais, sans nous égarer dans ces digressions , BOILEAU , Sat. VIII
J'aimerais beaucoup mieux le roman de Télémaque, s'il n'était pas tout en digressions et en déclamations , VOLT. , Dial. XXIV, 12e entretien.
Mes longues digressions, pardonnables à mon âge et à mes dernières amitiés , BERN. DE ST-P. , P. et Virg.
XIIe s.
Or vus ai fait ici mult grant digressiun ; Car ne vuoil en l'afaire metre coruptiun , Th. le mart. 63
XVIe s.
Quant à la partie de quoy il [Guicciardin] semble se vouloir prevaloir le plus, qui sont ses digressions et discours.... , MONT. , II, 113
Provenç. disgressio ; espagn. digresion ; ital. digressione ; du latin digressionem, de digressum, supin de digredi, de di préfixe latin, et gradi, aller, marcher (voy. GRADE).