DIFFUSION

Prononciation : di-ffu-zion ; en vers, de quatre syllabes
Nature : s. f.

1Terme de physique. L'action de se répandre. La diffusion de la lumière, du son. Par extension. La diffusion de la richesse. La diffusion des ouvrages écrits dans une langue comprise de tout le monde, Hist. littér. de la France, t. XXIV, p. 303. 2Nom donné à la condition qui fait que, dans une réunion de gaz de densité différente, malgré leur superposition par ordre de densité, et par couches horizontales d'abord, le mélange finit par devenir intime grâce au déplacement réciproque de ces gaz. 3Terme de médecine. Diffusion d'un médicament ou d'un poison, sa distribution molécule à molécule dans tous les tissus par la circulation ou l'assimilation. 4Défaut du langage, du style diffus.
Il n'y avait pas jusqu'à Néaulme qui, dans la diffusion de son bavardage, ne me montrât du regret de s'être mêlé de cet ouvrage , J. J. ROUSS. , Confess. X
La diffusion nuit sans doute à la clarté, quand on parle à des hommes accoutumés à une attention soutenue, qui savent saisir des nuances fines, qui peuvent recevoir à la fois un grand nombre d'idées et suppléer aux idées intermédiaires que l'on a supprimées , CONDORCET , Duhamel.
Provenç. diffusio ; espagn. difusion ; ital. diffusione ; du latin diffusionem (voy. DIFFUS).