DIATONIQUE

Prononciation : di-a-to-ni-k'
Nature : adj.

Terme de musique. Qui procède par tons et demi-tons. Chant diatonique. Genre diatonique, chez les anciens, façon particulière de diviser la quarte en un demi-ton et un ton, comme si, ut, ré, mi.
Le chant de l'Église est dans le genre diatonique, qui est le plus grave et qui convient le mieux au culte divin , ROLLIN , Hist. anc. Oeuvres, t. XI, 1re part. p. 245, dans POUGENS
Macrobe dit que l'enharmonique n'est plus en usage à cause de sa difficulté, que le chromatique est décrié parce que la musique en ce genre est trop molle et trop efféminée, et que le diatonique tient le milieu entre les deux , ROLLIN , ib. p. 249
Chez nous, le genre diatonique s'entend de la succession des notes par deux ou trois tons de suite suivis d'un demi-ton. Telle est la gamme naturelle majeure ; dans le mode mineur il peut y avoir jusqu'à quatre tons de suite, mi bémol, fa, sol, la et si naturel.
Termes grecs signifiant par et ton.