DEXTRE

Prononciation : dék-str'
Nature : adj.

1Terme de blason. Le côté dextre, le côté droit. À dextre, à droite. Terme de zoologie. Coquille spirivalve dextre, coquille dont le bord terminal se trouve placé à la droite de l'animal. Coquille univalve dextre, celle dont le sommet penche à droite, la coquille étant supposée sur le dos de l'animal. 2Adroit. Il est dextre et agile. Vieilli en ce sens. 3S. f. La main droite.
Et de tant de ligueurs par sa dextre vaincus , RÉGNIER , Épît. I
Vous ses premiers sujets qu'attache à son côté La splendeur de la race ou de la dignité, Vous dignes commandants, vous dextres aguerries, Troupes aux champs de Mars dès le berceau nourries , CORN. , Victoires du roi.
Dieu, qui nous a prêté sa dextre triomphante, Dans un coeur raffermi ne laisse plus d'effroi , FLOR. , CHRÉT. Jephté, I, 3
À quoi peut-on attribuer un changement si heureux qu'à la dextre du Tout-Puissant , MAUCROIX , Schisme, liv. III, dans RICHELET
Il tira du manteau sa dextre vengeresse , BOILEAU , Lutr. V Peu usité, et ne l'étant d'ailleurs que dans le style élevé et surtout quand on parle de la main de Dieu, ou dans le style héroï-comique et par ironie, comme dans l'exemple de Boileau.
4Le côté droit.
La ville marcha après la chambre des comptes du côté senestre, la cour de parlement et des aides tenant la dextre , SAINT-SIMON , 445, 206 Tombé en désuétude en ce sens.
XIe s.
Dist Blancardins : par ceste meie destre.... , Ch. de Rol. IV
Garde [il regarde] suz destre parmi un val herbuz , ib. LXXVIII
Li empereres lui tent son gant le destre , ib. XX
XIIe s.
En la main destre , Ronc. p. 24
À tel sacre ne dut prodome metre destre , Th. le mart. 127
XIIIe s.
À destre et à senestre mout souvent [elle] regardoit , Berte, XXVIII
Uns rainsiaus l'ot ateinte parmi sa destre joue , ib. XXXIII
XIVe s.
Nous voion que, par nature, la main dextre est la meilleur et la plus vigoreuse , ORESME , Eth. 156
Aucune foiz, quant il les cuide mouvoir à dextre, il tournent pour la maladie à senestre , ORESME , ib. 31
XVe s.
Et toujours leur venoient gens à dextre et à senestre de tous costés , FROISS. , I, I, 19
Et n'ay point souvenance d'avoir veu plus sage gentilhomme ne mieulx à dextre pour conduyre grans matieres , COMM. , V, 15
XVIe s.
Il le faisoit courtourner en ung cercle, tant à dextre comme à senestre , RAB. , Garg. I, 23
Jeune, guallant, bien à dextre, hardy , COMM. , ib. I, 26
Amour a fait ma langue desployer, Et ma main dextre à t'escrire employer , MAROT , I, 325
Il me disoit en me tenant la dextre , MAROT , II, 105
Les dames sont comme un petit sion, Qui tousjours ploye à dextre et à senestre , MAROT , II, 393
Je te prie et te conjure par la reverence que tu doibs à ceste grande lumiere du soleil, et à la dextre royale, que tu me dies la verité , AMYOT , Alex. 56
Le flatteur est soupple et dextre à se transmuer en toutes similitudes , AMYOT , Comment discerner le flatt. 11
Le plus honneste et le plus dextre moyen de le faire, en ce cas, est, quand celuy qui reprend s'enveloppe luy mesme en ce dont il accuse les autres , AMYOT , ib. 57
François premier de ce nom, de bonne grace, bien parlant, dextre de sa personne , FR. DE BONNIVARD , dans Bibl. des Chartes, 2e série, t. II, p. 394
Provenç. destra, dextra ; espagn. et ital. destra ; du latin dexter, signifiant qui est à droite et qui a de la dextérité, et présentant la forme comparative d'un radical dex qui se trouve dans le grec et le sanscrit daxa.