DEVANCER

Prononciation : de-van-sé. Le c prend une cédille devant a ou o : je devançais ; nous devançons
Nature : v. a.

1Dépasser en gagnant les devants. Devancer quelqu'un à la course.
La reine dont ma course a devancé les pas , RAC. , Iphig. I, 4
Sans murmure à l'autel vous l'alliez devancer , RAC. , Mithr. IV, 1
Il craignait que je ne passasse entre la borne et lui ; car mes chevaux, mieux ménagés que les siens, étaient en état de le devancer , FÉN. , Tél. V Il se dit aussi des choses avant lesquelles on arrive.
Quel important besoin Vous a fait devancer l'aurore de si loin ? , RAC. , Iphig. I, 1
Ce matin j'ai voulu devancer la lumière , RAC. , Esth. II, 1
Abner chez le grand prêtre a devancé le jour , RAC. , Ath. II, 6
Devançant la raison, croissant avec notre âge , VOLT. , Fanat. III, 3
Par extension, faire quelque chose avant quelqu'un. Il croyait être le premier à demander cette place, mais d'autres l'avaient devancé.
Le peuple, tout ravi, par ses voeux le devance , CORN. , Rodog. V, 2
2Aller en avant. Les éclaireurs devancent l'armée. 3Avoir le pas sur quelqu'un dans les cérémonies. 4Précéder dans l'ordre des temps. Ceux qui nous ont devancés dans la carrière.
Votre père et les rois qui vous ont devancés , RAC. , Théb. IV, 3
5Surpasser, dépasser. Il devança tous ses rivaux. Devancer le temps, l'âge, être plus avancé que ne comporte l'âge qu'on a.
Il rompt l'ordre commun et devance le temps , MOL. , Mélic. I, 4
Et déjà son esprit a devancé son âge , RAC. , Ath. I, 2
Devancer son siècle, lui être supérieur par quelques connaissances que l'on a acquises et qui ne sont pas encore devenues la propriété de tous.
Celui qui devance son siècle, celui qui s'élève au-dessus du plan général des moeurs communes, doit s'attendre à peu de suffrages , DIDEROT , Salon de 1767, Oeuvres, t. XV, p. 13, dans POUGENS
Combien peu d'hommes savent devancer leur siècle, et combien il doit être rare que le hasard les conduise aux grandes places ! , CONDORCET , Maurepas.
6Se devancer, aller plus loin l'un que l'autre. Ils s'efforçaient de se devancer dans la carrière. DEVANCER, PRÉCÉDER. Devancer vient de devant, et précéder a en composition la préposition latine prae qui veut dire en avant. De là vient que celui qui devance arrive le premier, et que celui qui précède marche en avant, en tête, le premier. Cette différence est purement étymologique et grammaticale, et, dans l'usage, les deux mots se prennent fréquemment l'un pour l'autre. XIIe s.
Assez [je] vel mieux devancer mon aage [mourir avant le temps] , Ronc. p. 47
XIIIe s.
Mes [mon] morirs devancira l'atendre , Anciennes poésies mss. t. I, p. 316, dans LACURNE
XVIe s.
Souvent la renommée a devancé l'accident , MONT. , I, 203
Pour faire le hardy et devancer ses compaignons , MONT. , II, 52
J'ay des affaires et du mesnage en main, depuis que ceulx qui me devanceoient en la possession des biens que je jouys m'ont quitté leur place , MONT. , III, 59
Le premier qui s'advisera de se poulser en faveur et en credit par cette voye là [la bonté et la justice], je suis bien deceu si, à bon compte, il ne devance ses compaignons , MONT. , III, 50
Dé.... préfixe, et avant ; picard, devancher ; provenç. devancir. La conjugaison en ir se trouve aussi dans l'ancien français.