DESTINATION

Prononciation : dè-sti-na-sion ; en vers, de cinq syllabes
Nature : s. f.

1Action de celui qui destine.
[Le dauphin] réglant toujours ses volontés sur celles du roi [Louis XIV], les prévenant dès qu'il avait pu les connaître, formant ses goûts et ses désirs sur les siens, respectant ses vues et ses destinations , MASS. , Or. fun. Dauphin.
2Ce à quoi une personne est destinée, réservée.
Une doctrine qui ne lui donne ni fin ni destination , MASS. , Car. Avenir.
L'homme seul, de toutes les créatures, capable d'une destination sérieuse , MASS. , ib. Ce à quoi une chose est destinée. La destination de cet édifice.
La destination des ports [d'une contrée] est d'empêcher toute liaison d'affaires avec les peuples du continent voisin , RAYNAL , Hist. phil. I, 2
3Terme de jurisprudence. Disposition déterminée. On ne doit pas changer la destination des fondateurs. Immeubles par destination, choses mobilières de nature, qu'on rend immobilières en les affectant au service ou à l'exploitation d'un immeuble, ou en les y attachant à perpétuelle demeure. Destination du père de famille, état où un héritage est mis ou laissé par les précédents propriétaires. Servitude établie par destination du père de famille. 4Le lieu où l'on doit se rendre, où une chose est adressée. Partir pour sa destination. Ces marchandises sont arrivées à leur destination. Paquet rendu à destination.
Ce général arrive à sa destination dans les premiers jours de 1637 , RAYNAL , Hist. phil. V, 9
Le plus grand désordre y régnait ; de nombreuses colonnes de cavalerie, d'infanterie, d'artillerie, s'y présentaient de tous côtés ; elles se disputaient le passage ; chacun, irrité par la fatigue et la faim, était impatient d'arriver à sa destination , SÉGUR , Hist. de Napol. IV, 7
XVIe s.
Ne sçay si c'est par destination, Mais tant y a, que je croy, que fortune Desiroit fort de nous estre importune , MAROT , I, 326
Destination de pere de famille vaut titre , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 126
Provenç. destinacio ; espagn. destinacion ; ital. destinazione ; du latin destinationem, de destinare, destiner. DESTINATION. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
Car meïsmes la devant destinations [prédestination] del parmanable regne, ele est ensi ordineie del tot poissant Deu , li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 32