DESSIN

Prononciation : dè-sin ; l'n ne se lie pas : un dè-sin élégant ; au pluriel, l's se lie : des dè-sin-z élégants
Nature : s. m.

1Représentation à l'aide du crayon, de la plume, du pinceau. Dessin lithographié. Dessin au trait, celui qui n'a aucune ombre. Dessin haché, celui où les ombres sont exprimées par des lignes sensibles et le plus souvent croisées. Dessin lavé, celui où les ombres sont faites au pinceau, avec l'encre de la Chine. Dessin colorié, celui dont les lignes sont relevées de quelques couleurs de peinture. Dessin arrêté, celui dont les contours des figures sont achevés. Dessin linéaire par opposition au dessin de la figure, celui des meubles, ornements, vases, que l'industrie a l'occasion de produire, et qu'on enseigne dans les écoles primaires comme préparatoire aux états de tourneur, menuisier, ébéniste, etc. ; on l'appelle linéaire, parce qu'il ne consiste que dans le trait ou les lignes.
La nature féconde Varie à l'infini les traits de ses dessins , VOLT. , Scythes, IV, 1
2L'art qui enseigne les procédés du dessin. Apprendre le dessin. Les arts du dessin, la peinture, la sculpture, l'architecture. Le dessin est la base d'un grand nombre d'arts.
Le dessin est de rigueur en sculpture , DIDEROT , Pensées sur la peinture, Oeuvres, t. XV, p. 213, dans POUGENS.
3Délinéation des figures, des contours. Dessin correct, pur. On oppose le dessin à la couleur. Ordonnance générale d'un tableau. 4Figures d'ornement dans certains tissus. Cette étoffe est d'un joli dessin. Le dessin d'un papier de tenture.
Faire des dessins de broderie , FÉN. , Tél. III
L'esprit se relâchait, pendans que des mains industrieusement occupées s'exerçaient dans des ouvrages dont la piété avait donné le dessin , BOSSUET , Anne de Gonz.
5Terme d'architecture. Plan d'un bâtiment, d'un jardin, etc.
Ce parterre est fait sur le dessin de M. le Nôtre , SÉV. , 588
Il en fit tous les dessins [du temple] , BOSSUET , Hist. II, 4
Ce monument éternisera la honte de l'architecte ; car il fait voir que l'ouvrier n'a pas su penser avec assez d'étendue pour concevoir le dessin général de tout son ouvrage , FÉN. , Tél. XXII
6Dans un ouvrage littéraire, le plan et les principaux incidents, à l'exclusion du style.
Corneille admirable surtout par l'extrême variété et le peu de rapport qui se trouve pour le dessin entre un si grand nombre de poëmes qu'il a composés , LA BRUY. , I
7Terme de musique. La disposition de diverses parties d'un morceau. Voy. DESSINER. Dessein et dessin sont le même mot ; il n'y a pas longtemps que l'orthographe les a distingués pour l'oeil ; et dans le XVIIe siècle dessin s'écrivait souvent dessein. Dessein n'est que dessin pris figurément, c'est-à-dire ce que l'on dessine ou désigne, car ces deux mots sont identiques.