DESSAISIR (SE)

Prononciation : dè-sè-zir
Nature : v. réfl.

Terme de jurisprudence. Céder à un autre ce qu'on avait en sa possession.
Elle a de la peine à se dessaisir de l'original , BOSSUET , Lettr. abb. 85
La dureté de ces pères et de ces mères qui, tout occupés d'eux-mêmes et ne voulant se dessaisir de rien, laissent languir de jeunes personnes sans établissement , BOURD. , 1er dim après l'Épiph. Dominic. t. I, p. 35 Transporter un droit ou y renoncer. Dans le langage général, remettre à des tiers ce qu'on tient.
Oh bien, quoi que vous en disiez, je m'en croirai plutôt qu'un autre, et je ne me dessaisirai point du diamant , DANCOURT , Bourg. à la mode, V, 12
XIIe s.
Car dessaisiz ne volt pur nule rien plaidier ; Ço ne voleit li reis en nul sens otrier , Th. le mart. 106
XIIIe s.
Et dist que il le conte des Blans dras delivrast, et le mesist en possession de la baillie de Salenyque dont il l'avoit dessaisi , H. DE VALENC. , XXVIII
Li cuers est vostres, non pas miens. Car il convient, soit maus [mal], soit biens, Que il face vostre plaisir : Nus [nul] ne vous en puet dessaisir , la Rose, 1998
Quant aucun dessaisist autre d'aucune chose, et celui qui a esté dessaisi viaut [veut] recouvrer sa saisine , Ass. de J. 103
XVe s.
Il les avoit dessaisis de toute leur force et puissance , COMM. , VII, 8
XVIe s.
Le seigneur de fief ne plaide jamais dessaisi [en cas de saisie féodale il reste la main garnie, nonobstant opposition ou appellation] , LOYSEL , 577
[Le vassal peut demembrer son fief] sans s'en dessaisir, ou la main mettre au baston, qui est ce que l'on dit : se jouer de son fief sans demission de foi , LOYSEL , 641
Sequestre garde, et la main de justice ne dessaisist et ne prejudicie à personne , LOYSEL , 769
Après avoir perdu un si grand empire de citez et de villes et avoir esté dessaisy de la principaulté de toute la Grece , AMYOT , Agésil. 61
Des.... préfixe, pour dé.... avec une s de prononciation, et saisir. DESSAISIR. Ajoutez : 2V. a. Terme de marine. Détacher.
L'autre partie s'occupait à dessaisir les embarcations , Rapport du capitaine Simon, Journ. offic. 5 juillet 1869, p. 922, 2e col.