dessecher

Prononciation : dè-sé-ché. La syllabe sé prend l'accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : je dessèche ;
Nature : v. a.

1Mettre à sec. Dessécher un étang.
Il est sûr que ce pauvre prêtre qui dessèche les marais Pontins.... , D'ALEMBERT , Lettre au roi de Prusse, 1er mars 1782
2Rendre sec ce qui était humide. Dessécher une préparation anatomique.
C'est ainsi qu'il assembla dès lors et qu'il dessécha un grand nombre de plantes , MAIRAN , Éloges, Petit.
3Par extension, amaigrir, réduire à un état de consomption.
Un moine que le repentir dessèche dans son cloître , VOLT. , Moeurs, 139
Cent beautés que vos appas font dessécher de jalousie , VOLT. , Goût.
Le chagrin desséchait la fleur de son printemps , VOLT. , Guèbr. IV, 6
4Fig. Dessécher le coeur, le rendre froid, insensible. Dessécher l'esprit, l'imagination, en tarir les sources. 5Se dessécher, v. réfl. Devenir sec. Des troncs d'arbres qui se dessèchent. Devenir maigre. Dans la vieillesse toutes les parties du corps se dessèchent.
Ses vives couleurs s'effacent, elle languit, elle se dessèche , FÉN. , Tél. VII
Ma peau est devenue toute noire sur ma chair, et mes os se sont desséchés par l'ardeur qui me consume , SACI , Bible, Job, XXX, 30
Fig. Devenir froid et dur. Son âme s'est desséchée.
XIIe s.
À ces paroles descendid li fus [feu], e la busche alumad, et tut le sacrefise esbrasad ; e neis les pierres esmiad, e l'ewe ki dessus fud, tute desechad , Rois, 318
XIIIe s.
Li baigniers d'ewe caude, pour longement demorer, escaufe le cors et deseke , ALEBRANT , f° 9
XIVe s.
Se vostre faulcon deseche ou amaigrie , Modus, f° XCIII
XVIe s.
Un arbre qui n'est pas planté assez profond pour jetter racines vives, deseiche et meurt , CALVIN , Instit. 428
Duquel le germe ne desseche et ne perit jamais , CALVIN , ib. 437
La terre ne se resserra pas au feu, en estant toute l'humidité dessechée , AMYOT , Publ. 25
Ses serviteurs avoient oublié d'en faire escouler ou dessecher la cervelle , AMYOT , Pomp. 59
Des.... préfixe, pour dé.... avec une s de prononciation, et sec.