DENTELLE

Prononciation : dan-tè-l'
Nature : s. f.

1Sorte de passement à jour, à mailles très fines. Dentelle de fil, de soie, d'argent. Dentelle réseau, sorte de dentelle en point d'Alençon. Dentelle bride, dentelle dont le tissu est plus fort que le réseau. 2Absolument. La dentelle de fil.
Elle travaillait devant la Fanchon qui faisait de la dentelle , J. J. ROUSS. , Hél. V, 3 S. f. plur. Objets de parure faits de dentelles. Parée de diamants et de dentelles.
3Terme d'architecture. Dentelle de pierres, pierres taillées en dentelle. 4Ornement d'imprimerie, servant d'entourage aux pages, ou de vignette aux titres des chapitres. Dessin poussé sur le bord des livres ou sur le plat de leur couverture. 5Dentelle de mer, nom de plusieurs polypiers. Dentelle de Vénus, nom vulgaire d'un très joli polypier réticulé. XVIe s.
Dentille, ornement des frises , OUDIN ,
Provenç. dentelh, dentilh, créneau ; ital. dentello, même sens ; du latin denticulus, diminutif de dens, dent. Dentelle est la forme féminine de ce mot. DENTELLE. Ajoutez : 6Terme de lapidaire.
Nom donné aux huit facettes de forme triangulaire qu'on coupe sur les arêtes des plats ou pans d'une pierre fine , CHRITEN , Art du lapidaire, p. 28