DEMI-LUNE

Prononciation : de-mi-lu-n'
Nature : s. f.

1Ouvrage presque triangulaire, que l'on construit vis-à-vis les courtines, se composant de deux faces formant un angle saillant vers la campagne et de deux demi-gorges prises sur la contrescarpe de la place.
Il fallait d'abord attaquer [à Valenciennes] deux demi-lunes , VOLT. , Louis XIV, 13
Te souvient-il, vicomte, de cette demi-lune que nous emportâmes sur les ennemis au siége d'Arras ? , MOL. , Préc. 12 Fig.
Marin : vous voyez clairement qu'elle seule est le maître et la maîtresse - Mirobolan : vous ne savez ce que vous dites. - Marin : non, mais je sais que vous venez d'être furieusement repoussé à la demi-lune , HAUTEROCHE , Crispin médecin, I, 4
2Terme d'architecture civile. Partie circulaire à l'entrée d'un palais, à l'extrémité d'un jardin, à la rencontre de plusieurs allées. 3Terme de marine. Sorte de brise - lames. 4Terme de zoologie. Espèce de mouette. Poisson du genre des spares. XVIe s.
On adjousta la nuit une petite demie-lune , D'AUB. , Hist. III, 349
Demi, et lune ; ainsi dite à cause de la forme. DEMI-LUNE. Ajoutez : - REM. Cet ouvrage de fortification qui couvre la courtine et les flancs des bastions adjacents, était autrefois en forme de demi-cercle et n'était destiné qu'à couvrir le débouché d'un pont ou d'une porte.