DEMANDE

Prononciation : de-man-d'
Nature : s. f.

1Action de demander. Une demande fondée. Appuyer une demande. Faire une demande d'argent.
C'est votre intérêt seul que sa demande touche , CORN. , Nicom. II, 3 À la demande générale, tout le monde demandant une certaine chose. Terme de philosophie, dit plus souvent de son nom latin postulatum, point que l'on prie l'adversaire de reconnaître préalablement à une discussion. Terme de musique. Se dit, dans une fugue ou une symphonie, du sujet ou motif que l'on propose à imiter ; la phrase qui y correspond se nomme la réponse. Terme de marine. Filer un câble à la demande du vent, le filer à mesure qu'il se tend, pour éviter de faire chasser l'ancre. Une pièce de bois est à la demande quand elle a été travaillée selon la forme de la place qu'elle doit occuper.
2La chose demandée. On vous accorde votre demande. 3Écrit qui contient une demande. Adresser une demande au ministre. 4Démarche auprès des parents d'une fille pour la demander en mariage. La demande a été agréée de toute la famille.
Pour Roderic on en fit la demande , LA FONT. , Belph.
Vous raillez ; ce n'est pas Henriette qu'il aime. - .... Vous me voyez, ma soeur, chargé par lui D'en faire la demande à son père aujourd'hui , MOL. , F. sav. II, 3
5Action judiciaire pour obtenir une chose à laquelle on a ou l'on croit avoir droit. Il fut débouté de sa demande. Demande en garantie, en nullité. Prétention ou conclusion d'une partie. Demande principale, incidente. 6Terme de commerce. Commande. La demande sera considérable cette année. La demande sollicite la production. Terme d'économie politique. La quantité de produits ou de services demandée par les acheteurs. La demande du travail, des capitaux. Il est à désirer que la demande excède l'offre.
Un lustre ne peut trouver sa place que dans de grandes maisons, tandis qu'il n'est si chétif ménage où l'on ne trouve des chandeliers ; aussi la demande des chandeliers est-elle toujours ouverte, toujours plus active que celle des lustres , SAY , Traité, 1841, p. 360
7Question. Un livre par demandes et par réponses.
Un esprit abstrait nous fait faire ou de mauvaises demandes ou de folles réponses , LA BRUY. , V
Elles vont m'entourer ; que je crains leurs demandes ! , DELAV. , Paria, II, 5 Voilà une belle demande, ou, simplement, belle demande, cela va sans dire ; en pouvez-vous douter ?
Est-ce que M. Purgon le connaît ? - La belle demande ! Il faut bien qu'il le connaisse, puisque c'est son neveu , MOL. , Mal. imag. I, 5
À sotte, à folle demande point de réponse.
DEMANDE, QUESTION. Ces deux mots signifient en général une proposition par laquelle on interroge. Mais il y a cette distinction que question est plus général que demande, n'impliquant pas que celui qui interroge ait quelque droit à interroger ; tandis que demande implique que celui qui demande interroge non pas seulement pour s'informer, mais aussi pour s'assurer si celui qui est interrogé a rempli certaines conditions. Un maître fait à son élève une question ou une demande ; mais celui qui prend des informations fait des questions et non pas des demandes. En effet, étymologiquement, question, du latin quaestio, de quaerere, est l'action de chercher ; et demande, du latin demandare, contient quelque chose du sens de mander. Il y a encore cette différence : 1° qu'une demande n'est pas toujours interrogative : une demande de secours, d'appui, de protection ; 2° que, dans le sens interrogatif, la demande suppose toujours l'action d'un demandeur, tandis que la question peut aussi être conçue d'une manière abstraite. Exemple : La matière éthérée est-elle résistante, ou ne l'est-elle pas ? C'est une question, ce n'est pas une demande. Pour que ce soit une demande, il faut qu'il y ait quelqu'un qui fasse ou soit supposé adresser cette question à un autre. XIIe s.
.... Car tel sont li usaige ; Qu'on ne peut mais, sans demant, rien trouver , QUESNES , Romancero, p. 84
XIIIe s.
Tout le droit dont nous usons apartient à persones ou à choses ou à demandes , Liv. de just. 54
Si compaignon ne poent fere demande contre li, puisque il meisme a damace en la coze [chose] , BEAUMANOIR , XXI, 32
XIVe s.
Li capitains li dist comment la chose ala, La demande Bertran et tout quanque dit a , Guesclin. 20826
Voy. DEMANDER ; provenç. et espagn. demanda ; ital. dimanda. On a dit aussi demant, au masculin. DEMANDE. Ajoutez : 8Terme de technologie. On dit qu'une pièce est percée, est entaillée à la demande d'une autre, quand celle-ci peut entrer, s'ajuster exactement dans la première. 9Mémoire en demande, voy. MÉMOIRE 2, n° 3.