DAMOISEAU

Prononciation : da-moi-zô
Nature : s. m.

1Titre donné autrefois à un jeune gentilhomme qui n'était pas encore reçu chevalier. On dit aussi damoisel.
Ils [les Vaudemont] avaient donné cette seigneurie [Commercy] en fief à des seigneurs, sous le nom de damoiseaux , SAINT-SIMON , 178, 122
Je vous ferai voir qu'Amadis de Gaule, sous le titre de damoisel de la mer, mit fin à ses plus belles aventures, et qu'Amadis de Grèce, lorsqu'il était appelé le damoisel de l'ardente épée, occit un grand lion et délivra le roi Magadan , VOIT. , Lett. 46
Bientôt on passait à l'office de page ou de damoiseau dans le château de quelque baron , CHATEAUB. , Génie, IV, V, 4
2Jeune homme empressé et galant auprès des femmes.
Je prétends qu'on soit sourde à tous les damoiseaux , MOL. , le Dép. V, 9
Et, voyant arriver chez lui le damoiseau, Prend fort honnêtement ses gants et son manteau , MOL. , École des femmes, I, 1
Nous savons toute l'intrigue du rendez-vous et du damoiseau , MOL. , G. Dandin, III, 8
....Je ne suis pas homme à gober le morceau, Et laisser le champ libre aux yeux d'un damoiseau , MOL. , Ec. des femmes, II, 1
Voilà de mes damoiseaux fluets qui n'ont pas plus de vigueur que des poules , MOL. , l'Avare, I, 6
La fleurette et ce badinage Dont un damoiseau vous combat, Ne donnent pas un équipage Comme les pistoles d'un fat , SEGRAIS , Stances à une fille qui faisait des avances à un sot pour l'épouser
3Espèce d'antilope. XIIe s.
Lors dist au damisel : Venez avant, Tierri , Ronc. p. 192
Tierris li damoisals vers le ciel esgarda , ib.
XIIIe s.
Deus damoisiaus [il] a mors [tués] estrais [nés] de Lombardie , Berte, II
Trois fil en sont remès moult bel, Qui sont moult cointe damoisel , Ren. 12594
Est-ce pour ce qu'il vous reçut, Et nous et li por vous deçut, Et vous offri li damoisiaus Tantost ses chiens et ses oisiaus ? , la Rose, 15121
Savez que fet li damoisiaus ; En terre rouge se toueille, Le mort fet et la sorde oreille , RUTEB. , 188
Et Raimons de saint Gille et Robers li Mansiaus, Godefrois de Buillon, Ustasses li dansiaus, Et Bauduins ses freres qui encor est tousiaus [jeune] , Ch. d'Ant. I, 774
XVe s.
Le sire de Cliçon avoit un fils, jeune damoisel qui s'appeloit Olivier ainsi que son pere , FROISS. , I, I, 212
XVIe s.
Avez-vous donc les coeurs moins damoyseaux Qu'aspics, ne loups, et tels gentils oyseaux ? , MAROT , II, 50
Il s'abilla des habits d'une femme, Et d'un heros devenu damoiseau, Guidoit l'esguille et tournoit le fuseau , RONS. , 117
Là sont d'age pareils cent jeunes jouvenceaux, Beaux, vermeils, crespelus, aux mentons damoiseaux , RONS. , 896
Anc. liégeois, dameheal ; provenç. donzel ; anc. catal. donzell ; espagn. doncel ; ital. donzello ; du bas-latin dominicellus, diminutif de dominus, seigneur (voy. DOM). Dans l'ancien français damoisels ou damoisaus au nominatif singulier, damoisel au régime ; damoisel au nominatif pluriel, damoisels ou damoisiaus au régime. Le mot s'était contracté en donzel, doncel, et aussi, par le changement assez fréquent de l'o en a, dancel.