DAMNEMENT

Prononciation : dâ-ne-man
Nature : s. m.

L'état de ceux qui sont damnés. XIIe s.
Mais je n'es [ne les] eslis mie pour le lor dampnement , Sax. XX
XIIIe s.
Car la letre neïs [même] tesmoigne Ou sisiesme livre Virgile, Par l'auctorité de Sebile, Que nus qui vive chastement Ne puet venir à dampnement , la Rose, 9050
XVe s.
Et ont procuré son deshonneur et damnement de sa bonne memoire et renommée et de sa posterité et generation , MONSTREL. , I, 181
XVIe s.
Je dy qu'il n'est desplaisir que plaisance, Veu que la fin n'en est que dampnement , MAROT , III, 286
Damner ; provenç. dampnamen ; anc. espagn. dañamiento ; ital. dannamento.