devaliser

Prononciation : dé-va-li-zé
Nature : v. a.

1Voler à quelqu'un sa valise, ses hardes, son argent.
Une escorte de 50 hommes armés qui souvent dévalisent ceux qu'ils accompagnent , P. L. COUR. , Lett. I, 66
2Par extension.
Et le gros marchand, vous l'avez dévalisé [gagné au jeu] ? , HAMILT. , Gramm. 3
XVIe s.
Ils furent en divers lieux et diverses occasions chassez, devarisez , D'AUB. , Hist. I, 222
Devaliser , D'AUB. , Hist. II, 282
Il se jectoient sur les marchands et les desvalisoient de l'argent de leurs marchandises , CARL. , VI, 3
Le soldat de Lucullus ayant esté desvalisé par les ennemis , MONT. , II, 5
Il fut poursuivy, tué et desvalisé de toutes ses despesches , BRANT. , Pescayre.
Dé.... préfixe, et valise. DÉVALISER. Ajoutez : - REM. On lit dans la Gazette des Tribunaux : Inutile d'ajouter que la famille L.... et compagnie avait soigneusement engagé les objets dévalisés au Mont-de-piété, et vendu toutes les reconnaissances à réméré, 10 juin 1876, p. 566, 3e col. On dit bien dévaliser quelqu'un, parce qu'on lui enlève sa valise et par extension tout ce qu'on peut comparer à une valise et à ce qu'elle renferme. Mais il est impossible de dire : dévaliser des objets, dévaliser des meubles. C'est un barbarisme de locution.