detracteur

Prononciation : dé-tra-kteur
Nature : s. m.

Celui qui rabaisse le mérite, la valeur de quelqu'un ou de quelque chose.
C'est un contre-poison contre les séducteurs, Qui dissipe toutes leurs pestes, Et confond tout l'effort des plus noirs détracteurs , CORN. , Imit. III, 4
Le détracteur secret ne trouvait en lui qu'un silence d'indignation et de sévérité , MASS. , Or. fun. Dauphin.
Ne pourrait-on pas dire avec justice à ces détracteurs d'un homme supérieur, si avides de chercher ses défauts : Quel droit avez-vous de lui reprocher des fautes qui ne l'ont pas empêché de valoir encore mieux que vous ? , CONDORCET , Margraaf.
Il demanda pour toute peine que son détracteur fût chassé de la maison du comte d'Artois , MARMONTEL , Mém. XI Adj. m. Un esprit détracteur. Un langage détracteur.
Les lâches clameurs de l'envie Te suivent jusque dans les cieux ; Crois-moi, dédaigne d'en descendre, Ne t'abaisse pas pour entendre Ces bourdonnements détracteurs , LAMART. , Méd. I, 19
XVIe s.
Nous n'avons point si mal profité en l'Evangile, que nostre vie ne puisse estre à ces detracteurs exemple de chasteté , CALV. , Instit. dédic.
Le detracteur vit de fien humain, Qui dict mal et cele le bien , LEROUX DE LINCY , Prov. t. II, p. 329
Provenç. detractor, detraidor ; espagn. detractor ; ital. detrattore ; du latin detractorem (voy. DÉTRACTER).