detroner

Prononciation : dé-trô-né
Nature : v. a.

1Déposséder du trône. Détrôner un roi, un empereur.
Pépin, maire du palais des rois de France, gouverna sous plusieurs rois et détrôna Childéric III , MÉZERAI , Childéric III
Et lorsqu'Antiochus fut par eux détrôné.... , CORN. , Nicom. II, 3
Quand je devrais rester ici cinquante ans, je n'en sortirai point que je n'aie détrôné le roi de Pologne [paroles de Charles XII] , VOLT. , Charles XII, 2
2Fig. Faire perdre la prééminence. Cette dame, qui régnait dans les salons, a été détrônée par une beauté qui l'a éclipsée. Il se dit aussi des choses auxquelles on ôte la prééminence.
Ne prétends plus, Fréron, par tes savants efforts Détrôner le faux goût qui règne sur nos bords , GILBERT , XVIIIe siècle.
XVIe s.
Il avoit detroné les marechaux de camp , BASSOMPIERRE , Mém. t. II, p. 228, dans LACURNE
Il ne pensoit pas que sa personne deust estre detronée [qu'il dût perdre un emploi qu'on lui ôtait] , ib. t. IV, p. 113
Dé.... préfixe, et trône.