desunion

Prononciation : dé-zu-ni-on
Nature : s. f.

1Cessation de l'union des parties d'un tout ; état de ce qui est désuni. La désunion des ais d'une cloison. 2Par extension, séparation. La désunion de deux cures.
Personne ne sent mieux que moi les désunions de l'absence , SÉV. , 451
Cette union [de l'âme et du corps] se fait sans que nous nous en apercevions ; la désunion doit s'en faire de même sans exciter aucun sentiment , BUFF. , De la vieillesse et de la mort
3Fig. Cessation de l'union morale, mésintelligence.
De ceux qu'unit le sang plus douces sont les chaînes, Plus leur désunion met d'aigreur dans leurs haines , CORN. , Tite et Bér. IV, 4
Par leur désunion Rome sera sauvée , VOLT. , Catil. I, 6
On a fait sur notre désunion beaucoup d'histoires qui ne sont pas vraies , D'ALEMBERT , Lettre à Voltaire, 25 févr. 1758
XVIe s.
Estat que vous perdez par vostre desunion , D'AUB. , Hist. II, 270
Considerant le mal et le deshonneur qui luy escheroient de la desunion de son bon frere , BRANT. , Ferdinand I
Dés.... préfixe, et union.