desolateur

Prononciation : dé-zo-la-teur
Nature : s. m.

1Celui qui désole, ravage.
Les désolateurs de provinces , SCARRON , Virg. trav. VI
De ce monde usurpé désolateurs perfides , VOLTAIRE , Alz. II, 1 Familièrement, celui qui tourmente, désole, contrarie extrêmement.
Aux amants heureux ou tranquilles Redoutable par ses complots, Désolateur de ses rivaux, Fléau des discours inutiles , CHAULIEU , Épître de M. d'Hamilton.
2Adj. Désolateur, désolatrice, qui désole, qui ravage. Un conquérant désolateur. Des hordes désolatrices. Ce mot ne se trouve dans le Dictionnaire de l'Académie qu'à partir de l'édition de 1762. XVIe s.
Et de ce peuple estre seur tesmoing Titus Cesar, desolateur d'icelle nostre triste cité , JOSEPHE , Prol. Trad. de Des Essartz.
Désoler.