designer

Prononciation : dé-zi-gné ; en 1703 on n'adoucissait pas l's et on prononçait dé-si-gné
Nature : v. a.

1Indiquer de manière à faire reconnaître. Désigner les lieux.
Qui pourra le définir [le temps] ? et pourquoi l'entreprendre, puisque tous les hommes conçoivent ce qu'on veut dire en parlant du temps sans qu'on le désigne davantage ? , PASC. , Pens. part. I, art. 2
Qui désigné-je à votre avis Par ce rat si peu secourable ? , LA FONT. , Fabl. III, 7
Les traits découvrent la complexion et les moeurs, la mine désigne les biens de la fortune , LA BRUY. , VI
2Être le signe. Cet hiéroglyphe désigne une telle chose. 3Fixer. Désignez-moi le temps et le lieu.
Il sacrifia aux Dieux que l'oracle lui désignait , D'ABLANCOURT , Arrien, liv. III, ch. 1, dans RICHELET
4Signaler. Désigner quelqu'un à la haine publique.
On cherche en vain à le corriger par des traits de satire qui le désignent aux autres et où il ne se reconnaît pas lui-même , LA BRUY. , XI
5Choisir, nommer d'avance. Auguste désigna Tibère pour son successeur. On le désigna pour cet emploi.
Mon père veut un gendre, Il désigne Indatire, et je sais trop entendre , VOLT. , Scythes, II, 1
Il lui faut un guerrier qui la serve après moi, Je peux le désigner, et co guerrier c'est toi , DUCIS , Othello, IV, 5
6Se désigner, v. réfl. Se signaler soi-même, appeler sur soi la vue, l'attention. Il se désignait lui-même, par un uniforme éclatant, aux coups de l'ennemi. Se désigner au choix de ses concitoyens. Être désigné. À Rome les consuls se désignaient dans les comices. XVIe s.
Je diray quelles et quantes couleurs sont en nature, et quoy par une chascune peut estre designé , RAB. , Gar. I, 9
Qu'il y eust ez villes certain lieu designé auquel ceulx qui auroient besoing de quelque chose se peussent rendre , MONT. , I, 256
Cette marque [un nom] peult elle designer et favorir l'inanité [moi mort] ? , MONT. , III, 23
Il commanda que promptement on luy trassast et designast [dessinât] la forme de la ville selon l'assiette du lieu , AMYOT , Alex. 50
Toutes telles villes sont mal designées [dessinées] , PALISSY , 114
Il se mit à justifier son desespoir par les maux qu'elle lui faisoit prevoir, le duc de Guize desja tenu pour connestable, le duc d'Alençon et les Bourbons desinez à la mort , D'AUB. , Hist. II, 121
Le lendemain sous couleur de parlementer les Refformez dessignerent une sortie vers le parc , D'AUB. , ib. II, 150
La ruine du peuple françois estant conjurée, monopolée et designée par les rebelles , D'AUB. , ib. II, 225
Tout cela fait un coude dedans lequel Favas desseigna une escallade en plain jour , D'AUB. , ib. II, 263
Sa premiere besongne fut de raser les faux-bourgs, après il desseigna plusieurs fortifications et augmenta la garnison , D'AUB. , ib. III, 350
Les sages voisins jugerent où alloit le dessein par le merite du desseignant, mesuroient ses pensées à sa puissance.... , D'AUB. , ib. III, 543
Il lui falloit encore quelques jours pour preparer le magnifique equipage avec lequel il designoit de se presenter devant le roy , SULLY , Mém. t. II, p. 177, dans LACURNE
Provenç. designar, dezignar, desegnar ; espagn. designar ; ital. designare ; du latin designare, de la préposition de, et signum, signe, marque.