desesperade

Prononciation : dé-zè-spé-ra-d'
Nature : s. f.

Air de désespoir, acte de désespoir.
Ceux qui surent cette désespérade de la Feuillade ne doutèrent pas qu'elle ne fût un jeu pour faire pitié à son beau-père et au roi même , SAINT-SIMON , 164, 165 À la désespérade, loc. adv. À la manière d'un désespéré. Cette locution vieillit.
XVIe s.
Et n'y pouvant parvenir, il ne faut pourtant pas qu'il aille à la desesperade se precipiter en des entreprises inconsiderées , LANOUE , 182
Désespérer. Désespérade est une forme espagnole, a la desesperada, qui s'est introduite durant le XVIe siècle. La forme française est à la désespérée, qu'on trouvera à l'historique de DÉSESPÉRER. DÉSESPÉRADE. Ajoutez : Une désespérade de..., s'est dit de choses qui se font par désespoir.
Ce qui contribua à cette désespérade universelle de protestations fut l'empressement fixe avec lequel il se fit [le choix de Mme de Saint-Simon comme dame d'honneur] , SAINT-SIMON , t. VIII, p. 328, éd. Chéruel.